• Comme le fleuve qui coule

     

    Rivière Fontaine Didier Fort de France MartiniqueLe recueil de Paulo Coelho « Comme le fleuve qui coule » est une merveille.

    Je vous livre tel quel, quelques extraits des mots qui m’ont fait vibrer et qui me touchent encore et encore.

     

    Paulo Coelho a visé juste, sa flèche est arrivée pile au bon endroit, il a touché mon cœur !

    Cet homme a un don, le don des mots pour transformer nos maux.

    Un ange est passé par là !

     

     

     

    Index

    Comme le fleuve qui coule

    Cit'action 

     

     

     

    Comme le fleuve qui coule

    Je pense à quatre petits mots quand je lis Paulo Coelho :

    réflexion,

    conscience,

    bonheur,

    partage!

    Oups, un p'tit cinquième... Amour!

     

    Comme le fleuve qui coule

    Index

     

      

    •  Le chemin du tir à l’arc

    …« Le petit garçon regardait son grand père écrire une lettre. A un certain moment, il demanda :

    Tu écris une histoire qui nous est arrivée ? Est-ce par hasard une histoire sur moi ?

     

    Le grand père cessa d’écrire, sourit, et déclara à son petit-fils :

    J’écris sur toi, c’est vrai. Mais plus important que les mots est le crayon que j’utilise. J’aimerais que tu sois comme lui quand tu seras grand.

     

    Intrigué, le gamin regarda le crayon, et il ne vit rien de particulier. Mais il est pareil à tous les crayons que j’ai vu dans ma vie !

     

    Tout dépend de la façon dont tu regardes les choses. Il y a en lui cinq qualités qui feront de toi, si tu parviens à les garder, une personne en paix avec le monde.

     

    Première qualité : Tu peux faire de grandes choses, mais tu ne dois jamais oublier qu’il existe une main qui guide tes pas. Cette main, nous l’appelons Dieu, et il doit toujours te conduire vers sa volonté.

     

    Deuxième qualité : De temps à autre je dois cesser d‘écrire et utiliser le taille crayon. Le crayon souffre un peu, mais à la fin il est mieux aiguisé. Par conséquent, sache supporter certaines douleurs, car elles feront de toi une meilleure personne.

     

    Troisième qualité : Le crayon nous permet toujours d’utiliser une gomme pour effacer nos erreurs. Comprends que corriger une chose que nous avons faite n’est pas nécessairement un mal, mais que c’est important pour nous maintenir sur le chemin de la justice.

     

    Quatrième qualité : Ce qui compte vraiment dans le crayon, ce n’est pas le bois ou sa forme extérieure, mais le graphite qui se trouve à l’intérieur. Par conséquent, prends toujours soin de ce qui se passe en toi.

     

    Enfin, la cinquième qualité du crayon : Il laisse toujours une marque. De même, sache que tout ce que tu feras dans la vie laissera des traces, et efforce-toi d’être conscient de tous tes actes »…

    Index

     

     

    • De l’importance du regard

    …« Il faut lutter pour ses rêves, mais il faut savoir également que quand certains chemins se révèlent impossibles, mieux vaut garder son énergie pour parcourir d'autres routes »…

     

    …« Des rencontres. Mon erreur avec vous, ce fut justement cela. Au lieu d’envoyer un courrier électronique, j’aurais dû montrer tout de suite que je suis fait de chair et d’os.

     

    Un jour où je ne parvenais pas à obtenir de réponse d’un certain politicien, je suis allé frapper à sa porte, et il m’a dit :

    Si vous voulez quelque chose, il faut d’abord montrer vos yeux. Depuis lors, je l’ai fait, et je n’ai recueilli que de bons résultats.

     

    Nous pouvons avoir tous les moyens de communication du monde, mais rien, absolument rien, ne remplace le regard de l’être humain »…

     Index

     

     

    •  En regardant le jardin de l’autre

    « Donne à l'idiot mille intelligences et c'est la tienne qu'il voudra, dit le proverbe Arabe.

     

    Nous commençons à planter le jardin de notre vie et, regardant à coté, nous voyons que le voisin est là, à épier.

     

    Il est incapable de faire quoi que ce soit, mais il se plaît à se mêler de la façon dont nous semons nos actions, plantons nos pensées, arrosons nos conquêtes.

     

    Si nous prêtons attention à ce qu'il raconte, nous finissons par travailler pour lui, et le jardin de notre vie sera une idée du voisin.

     

    Nous en oublierons la terre cultivée avec tant de sueur, fertilisée par tant de bénédictions.

    Nous oublierons que chaque centimètre de terre a ses mystères, que seule la main patiente du jardinier peut déchiffrer.

     

    Nous cesserons d'être attentif au soleil, à la pluie et aux saisons - pour nous concentrer uniquement sur cette tête qui nous épie par-dessus la clôture.

     

    L'idiot qui adore se mêler de notre jardin ne soigne jamais ses propres plantes. »

     Index

     

     

    •  Le pianiste au centre commercial

    …« Vous avez une légende personnelle à accomplir, point final.

    Peu importe si les autres soutiennent, critiquent, ignorent, tolèrent – vous faites cela parce que c’est votre destin sur cette terre et la source de toute joie. »

     Index

     

     

    • Sur l’élégance

    « Je me surprends parfois à me tenir le dos courbé ; et chaque fois que cela m’arrive, je suis certain que quelque chose ne va pas bien.

    A ce moment-là, avant même de chercher ce qui m’incommode, j’essaie de changer de posture - de la rendre plus élégante.

     

    Quand je me redresse, je me rends compte que ce simple geste m’a aidé à reprendre confiance dans ce que je suis en train de faire…

     

    …Il faut de la sérénité et de l’élégance pour faire les pas importants dans la vie…

     

    …Mais il est bon de savoir que notre corps parle un langage et que l’autre – même inconsciemment – comprend ce que nous disons au-delà des mots.

    La sérénité vient du cœur. Bien que souvent torturé par le manque d’assurance, il sait que, grâce à une posture correcte, il peut retrouver son équilibre…

     

    …Marchez le pas ferme et joyeux, sans craindre de trébucher. Vos alliés accompagnent tous vos mouvements, et ils vous aideront si nécessaire.

     

    Mais n’oubliez pas que l’adversaire aussi vous observe, et qu’il connaît la différence entre une main ferme et une main tremblante : par conséquent, si vous êtes tendu, respirez profondément, soyez convaincu que vous êtes tranquille – et par un de ces miracles que l’on ne sait pas expliquer, la tranquillité s’installera aussitôt…

     

    …Changez de posture, ne foncez pas le sourcil, redressez le dos, affrontez le monde avec un cœur franc et sincère. Quand vous pensez à votre corps, vous pensez aussi à votre âme, et l’un aidera l’autre. »

     

     

    Un p'tit aparté pour vous informer que vous pouvez approfondir le sujet du language du corps et le sens des mots en allant consulter mon article intitulé "Le poids des mots" rubrique "Bien-être!" 

     Index

     

     

    • Rome : Isabella revient du Népal

    …« Un après midi, alors qu’elle se promenait dans les environs avec un moine, ce dernier a ouvert le sac qu’il portait et est resté un long moment à regarder son contenu ; Puis il a déclaré à mon amie :

     

    Savez-vous que les bananes peuvent vous enseigner la signification de l’existence ?

     

    Il a retiré de son sac une banane pourrie et il l’a jetée.

    Celle-là, c’est la vie qui est passée, on n’en a pas profité au bon moment, et maintenant il est trop tard.

     

    Ensuite, il a pris dans le sac une banane encore verte, la lui a montrée et l’a rangée.

    Celle-là, c’est la vie qui n’est pas encore arrivée, il faut attendre le bon moment.

     

    Enfin, il a sorti une banane mûre, l’a épluchée, et l’a partagée avec Isabella.

    Celle-ci, c’est le moment présent. Sachez la dévorer sans crainte ni culpabilité. »

     Index

     

     

    •  De l’art de l’épée

    « Il y a des siècles , au temps des samourais, fut écrit au japon un texte sur l'art spirituel du maniement de l'épée :

     

    la compréhension impassible, connu également comme "Le traité de Tahlan", du nom de son auteur (qui était en même temps maître d’escrime et moine zen).

     

    J’en ai adapté dans les lignes qui suivent quelques passages.

     

    Garder son calme:

    Celui qui comprend le sens de la vie sait que rien n’a de commencement et que rien n’a de fin, par conséquent il n’est pas angoissé.

     

    Il lutte pour ses convictions sans vouloir rien prouver à personne, gardant le calme silencieux de celui qui a eu le courage de choisir son destin.

     

    Cela vaut pour l'amour et pour la guerre.

     

     

    Laisser parler le cœur :

    Celui qui a confiance en son pouvoir de séduction, dans sa capacité de dire des choses au bon moment dans l'usage correct de son corps, reste sourd à " la voix du coeur".

     

    Nous ne pouvons entendre cette voix que lorsque nous sommes en parfaite harmonie avec le monde qui nous entoure, jamais lorsque nous nous prenons pour le centre de l’univers.

     

    Cela vaut pour l'amour et pour la guerre.

     

     

    Apprendre à être l’autre :

    Nous sommes tellement centrés sur ce que nous croyons être la meilleure attitude que nous oublions une chose très importante :

    pour atteindre nos objectifs, nous avons besoin des autres.

     

    Aussi est-il nécessaire non seulement d’observer le monde, mais de nous imaginer dans la peau des autres et de savoir accompagner leurs pensées.

     

    Cela vaut pour l'amour et pour la guerre.

     

     

    Rencontrer le bon maître:

    Nous croiserons toujours en chemin beaucoup de gens qui, par amour ou par orgueil, voudront nous enseigner quelque chose.

    Comment distinguer l’ami du manipulateur?

     

    La réponse est simple:

    le vrai maître n’est pas celui qui enseigne à son élève un chemin idéal, mais celui qui lui montre les nombreuses voies d’accès vers la route qu’il devra parcourir pour rencontrer son destin.

     

    A partir du moment où il trouve cette route, le maître ne peut plus l’aider, car les défis qu'il doit relever sont uniques.

    Cela ne vaut ni pour l'amour ni pour la guerre, mais si nous ne comprenons pas cet article, nous n’arriverons nulle part.

     

     

    Echapper aux menaces :

    Nous pensons très souvent que l’attitude idéale consiste à donner sa vie pour un rêve. Rien n est plus faux.

     

    Pour atteindre un rêve, nous devons nous garder en vie, il est donc obligatoire de savoir éviter ce qui nous menace.

    Plus nos pas sont prémédités, plus nous avons des chances de nous tromper - car nous ne prenons pas en considération les autres, les enseignements de la vie, la passion et le calme.

     

    Plus nous croirons que nous avons le contrôle, plus loin nous serons de contrôler quoi que ce soit.

    Une menace ne prévient pas et une réaction rapide ne peut être programmée comme une ballade du dimanche après midi.

    Si vous voulez entrer en harmonie avec votre amour ou avec votre combat, apprenez donc à réagir rapidement.

     

    Apprenez à observer, ne laissez pas votre supposée expérience de la vie faire de vous une machine:

    utilisez cette expérience pour écouter toujours la "voix du coeur".

     

    Même si vous n’êtes pas d'accord avec ce que dit cette voix, respectez-là et suivez ses conseils:

    elle connaît le meilleur moment d'agir et le moment d'éviter l’action.

     

    Cela vaut aussi pour l’amour et pour la guerre »

     Index

     

     

    •  L’art du retrait

    « Okakura kakuzo commente dans son livre sur le rituel japonais du thé :

     

    Nous ne voyons pas la méchanceté chez les autres, parce que nous connaissons la méchanceté à travers notre comportement.

     

    Nous ne pardonnons jamais à ceux qui nous portent préjudice, parce que nous pensons que nous ne serions jamais pardonnés.

     

    Nous disons la vérité douloureusement à notre prochain, car nous voulons nous la cacher à nous même.

     

    Nous montrons notre force, pour que personne ne puisse voir notre fragilité.

     

    Ainsi, chaque fois que tu jugeras ton frère, aie conscience que c’est toi qui es au tribunal. »

     Index

     

     

    •  Ce qui est plaisant chez l’homme

    « Un homme demande à mon ami Jaime Cohen : Je veux savoir ce qui est le plus plaisant chez les êtres humains. Cohen déclara :

     

    Ils pensent toujours au contraire de ce qu’ils ont :

    ils sont poussés de grandir, et ensuite ils soupirent après leur enfance perdue.

     

    Ils perdent la santé pour avoir de l’argent, et aussitôt après perdent leur argent pour avoir la santé.

     

    Ils pensent avec tant d’anxiété à l’avenir qu’ils négligent le présent et ainsi ne vivent ni le présent, ni l’avenir.

     

    Il vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir, et ils meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu.»

     Index

     

     

    •  Restons ouverts à l’amour

    « Il y a des moments où nous aimerions beaucoup aider ceux que nous aimons beaucoup, mais où nous ne pouvons rien faire.

     

    Ou bien les circonstances ne permettent pas d’approcher, la personne, ou bien elle est fermée à tout geste de solidarité et de soutien.

     

    Alors, seul nous reste l'amour.

     

    Dans les moments où tout se révèle inutile, nous pouvons encore aimer, sans attendre de récompenses, de changements, de remerciements.

     

    Si nous parvenons à agir de cette manière, l'énergie de l'amour commence à transformer l'univers autour de nous.

    Quand cette énergie apparaît, elle parvient toujours à opérer.

    " Le temps ne transforme pas l'homme. Le pouvoir de la volonté ne transforme pas l'homme. L'amour le transforme ", dit Henry Drummond…

     

    …Mais j'ai appris que ce sentiment était présent dans les petites choses et se manifestait dans la plus insignifiante de nos attitudes.

    Il faut donc toujours avoir l'amour à l'esprit, quand nous agissons ou quand nous n'agissons pas.

     

    Prendre son téléphone et dire le mot de tendresse que nous avons remis à plus tard.

     

    Ouvrir la porte et laisser entrer celui qui a besoin de notre aide.

    Accepter un emploi.

    Quitter un emploi.

    Prendre la décision que nous avions différée.

    Demander pardon pour une erreur que nous avons commise et qui ne nous laisse pas en paix.

    Exiger un droit que nous avons.

    Ouvrir un compte chez le fleuriste, qui est plus important que le bijoutier.

    Mettre la musique bien fort quand la personne aimée est loin, baisser le volume quand elle est près de nous.

    Savoir dire " oui " et " non " parce que l'amour concerne toutes les énergies humaines.

    Découvrir un sport que l'on peut pratiquer à deux.

    Ne suivre aucune recette, même celles qui sont dans ce paragraphe - car l'amour a besoin de créativité.

     

    Et quand rien de tout cela n'est possible, quand il ne reste que la solitude, alors rappelons-nous une histoire qu'un lecteur m'a envoyée un jour :

     

    Une rose rêvait jour et nuit de la compagnie des abeilles, mais aucune ne venait se poser sur ses pétales.

    La fleur, cependant, continuait à rêver. Durant ses longues nuits, elle imaginait un ciel où volaient de nombreuses abeilles, qui venaient tendrement l'embrasser.

    Ainsi, elle parvenait à résister jusqu'au jour suivant, où elle s'ouvrait de nouveau à la lumière du soleil.

    Un soir, connaissant la solitude de la rose, la lune demanda :

     

    N'es-tu pas lassée d'attendre ?

    Peut-être. Mais je dois continuer à lutter.

     

    Pourquoi ?

    Parce que si je ne m'ouvre pas, je me fane.

     

    Dans les moments où la solitude semble écraser toute la beauté, nous n'avons d'autre moyen de résister que de rester ouverts. »

     Index

     

     

    •  Des prières Lao-Tseu, Chine, VI siècle avant JC

    "Pour qu'il y ait la paix dans le monde, il faut que les nations vivent en paix.

     

    Pour qu'il y ait la paix entre les nations, les villes ne doivent pas se soulever l’une contre l’autre.

     

    Pour qu'il y ait la paix dans les villes, les voisins doivent se comprendre.

     

    Pour qu'il y ait la paix entre les voisins, il faut que l'harmonie règne au foyer.

     

    Pour qu'il y ait la paix chez soi, il faut la trouver dans son propre Coeur".

     

     

    Pour terminer, voyez ces belles citations tirées du livre "l'Alchimiste".

     

     

     

     Index

     

     

    Cit’action

    « Personne ne peut fuir son cœur,

    c’est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu’il dit. »

    Paulo Coelho

      

    Fontaine Didier

    Couleur bleutée de la pierre au soleil

    de la Cascade de Didier à Fort de France

      

     Doo Wop de Lauryn Hill

     Index

      

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :