• Palme d'or

    Cette rubrique est destinée à l'attribution de

    "La Palme d'Or"

    aux films que j'apprécie

    et

    qui me touchent.

    J'argumenterai au fil des pages.

       

        

    "Des hommes pareils" merveilleuses paroles de Francis Cabrel

     


  • perle de Zanzibar Lamentin MartiniqueBasé sur une histoire vraie, le film "Jodhaa Akbar" retrace un aspect de la vie de Jalaluddin Muhammad, empereur mongol de confession Musulmane qui régna de  1556 à 1605.

     

    Bien qu'illettré, il fut considéré par son peuple comme un empereur de grands talents, magnifique et glorieux d'ou le surnom "Akbar » littéralement "Le plus grand".

     

    Son action oecuménique de réconciliation et de tolérance envers diverses religions de son royaume fut apprécié par ses contemporains.

     

    Akbar fit entre autre, lever les taxes sur les pèlerinages, l'impôt sur les non Musulmans et abolit la suicide des veuves Indies.

     

     

    Jodhaa Akbar est un film de Ashutosh Gowariker sorti en 2008 dont les acteurs principaux sont Hrithik Roshan et Aishwarya Rai Bachchan dans les rôles respectifs de Jodhaa Akbar, l'empereur et de Mariam az-Zamânî, la princesse Indie. 

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Golf des Trois-Ilets MartiniqueLa palme d'or revient à ce magnifique film "The legend of Bagger Vance", réalisé par Robert Redford, sortie en France en 2001.

     

    Junuh Rannulph (Matt Damon), traumatisé et hanté par les atrocités de la guerre de 1914, est devenu un homme qui se cache, miné par l'alcool. Il considère qu'il n'a plus d'avenir, pleurant son amour d'an temps, Adèle Invergordon (Charlize Théron).

     

    Bien qu'il ait la nostalgie de son glorieux passé de champion de golf, il pense que ce temps est révolu et qu'il ne pourra plus être le golfeur de génie qu'il était jadis.

     

    Un garçonnet nommé Hardy Greaves (Michael Moncrief) fan du champion, le convainc de s'entraîner et d'affronter sur le green d'autres pointures, en participant au grand tournoi régional de golf organisé par Adèle.

     

    Apparaît alors Bagger Vance (Will Smith), il lui propose de devenir son caddie.

     

    Bagger Vance est surtout l'ange, son "moi intérieur" venu l'aider à trouver le chemin, le "swing authentique".

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Sorti en 2004, le film de Nick Cassavetes "N'oublie jamais"   est l'adaptation du livre "Les pages de notre amour", premier roman de Nicolas Sparks paru en 1996 devenu best-seller. 

     

    Une palme d'or pour ce sublime film d'une joyeuseté bouleversante, embelli d'un amour éclatant et intriguant sur fond du sujet poignant et douloureux sur les conséquences la maladie d'Alzheimer.

     

    Cette maladie atteint le sujet malade aussi bien que ses proches qui souvent portent le parent malade à bout de bras puis à bout de souffle, eux aussi minés intérieurement par la détresse et le stress engendrés par la perte de mémoire du malade.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Roseau en flèche Lamentin MartiniqueJe dédie La palme d'or au film "Un monde meilleur" réalisé en 2001 par Mimi Leder, film basé sur le roman de Catherine Ryan Hyde "Pay it forward".

     

    Trévor Mckinney (Haley Joël Osment) est un enfant de 12 ans vivant seul avec sa mère à Las Végas.

     

    Il prend à coeur le devoir de son prof Eugène Simonet (Kévin Spacey) qui consiste à trouver et mettre en pratique une bonne action afin de rendre le monde meilleur.

     

    Trévor imagine en quelque sorte une "chaîne du coeur" sans fin, en rendant service à trois inconnus en leur demandant de passer sans conditions, le relais à trois autres personnes.

     

    Le professeur ne se doute pas que sa vie sera chamboulée par l'obstination de cet élève qui voit en lui un père idéal et un mari aimant pour Arlène (Helen Hunt), sa mère alcoolique.

     

    Trévor découvre que la tâche est bien plus compliquée qu'il ne pensait, néanmoins son idée fait doucement son bout de chemin et perdura bien au delà de la mort.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique