• Dyspraxie visuo spatiale

      

    Rose de porcelaine Coeur Bouliki MartiniqueMa fille Roz est dyspraxique, une dyspraxie visuo spatiale ou dyspraxie visuo constructive dit-on, diagnostiquée en dernière année de maternelle!

    Cet article explique comment nous avons découvert l'handicap de Roz, les démarches et résultats obtenus depuis la maternelle jusqu'en classe de CM2.

     

    Cet article est actualisé au fur et à mesure de l'avancée scolaire de Roz.

     

    Cette année scolaire 2011-2012 Roz a 10 ans, elle est en classe de CM2. Pour conclure cette année scolaire riche en surprises, je vous invite à lire le mot de la fin en bas de page de cet article!

     

    Un nouvel article sera consacré au collège quand Roz entrera en 6ème l'année prochaine. Toutefois vous trouverez au fil de cette page quelques réponses pour les enfants du collège et pourrez consulter le site "Dys sur dys" du collège Daudet dans le Var, j'en parle dans la partie consacrée à la vidéo du docteur Pouhet.

     

    C'est chose faite, l'article sur la 6ème de Roz "Dyspraxie visuo spatiale au collège" est écrit!

     

    Cette vidéo explique avec simplicité et humour ce qu'est la Dyspraxie. 

     

           

     

     

    "Dys" et "Praxie" viennent tous deux du Grec. "Dys" signifie "Difficile" et "Praxie" veut dire "Action"!

     

    La dyspaxie est donc la difficulté à automatiser la coordination de l'activité gestuelle ainsi que la difficulté à planifier puis exécuter les mouvements volontaires.

     

    La dyspraxie associée à d'autres troubles, celui du regard et celui de l'organisation dans l'espace est appelée "Dyspaxie visuo spatiale"

     

    "Visuo":

    Difficulté à repérer et accentuer son regard sur une cible donnée qu'elle soit mobile ou immobile

     

    "Spatiale":

    Difficulté de reconnaissance des objets dans l'espace et d'orientation du corps dans l'espace.

     

    La dyspraxie visuo spatiale est donc un déficit de la coordination oeil-main.

    L'OMS (l'organisation mondiale de la santé) parle d'un trouble de l'acquisition de la coordination nommé "TAC"

     

     

     

    Index

    Que provoque la dyspraxie visuo spatiale chez Roz

    Composante génétique

    Encouragement

    Les dessins de Roz

    La fatigue et les difficultés dues à la dyspraxie, aide et organisation à l'école

    La détection de la dyspraxie de Roz

    Une autre façon d'apprendre

    De la lecture à l'écriture!

    La désorganisation de Roz

    La danse

    Prise en charge de la dyspraxie

    Démarches et prise en charge

     

    Troubles "dys" de l'enfant - Guide ressources pour les parents

    Blogs d'exercices pratiques

                   Evaluations nationales classes de CE1 et CM2

    Aide familiale

    Fédération Française des Dys (FFDys)

    Trucs et astuces 

    Fin d'années de primaire

    Cit'action

       

     

     

    Que provoque la dyspraxie visuo spatiale chez Roz  

    La dyspraxie visuo spatiale est une pathologie, un trouble développemental des fonctions cognitives de la coordination motrice et visuelle sans aucune altération des capacités intellectuelles, qui chez ma fille Roz ne se voit pas physiquement (la dyspraxie visuo spatiale  est appelée handicap invisible) dans la mesure où:

     

    • elle dessine bien;

     

    • a une  excellente mémoire, est logique, plus forte en français qu'en Math, n'a pas de difficultés en calcul mental mais a néanmoins une dyscalculie car aligner en posant les opérations (données actuellement acquises) et retenir les tables restent une difficulté;

     

    Une bonne mémoire et pourtant des difficultés pour retenir les tables, un paradoxe me direz-vous?

    C'est une question d'organisation dans son esprit, les tables se ressemblent toutes, je pense qu'elle n'a pas encore trouvé sa méthode pour les organiser;

     

    • a un riche vocabulaire, c'est aussi une belle pipelette (elle n'a pas de trouble du langage appelé dysphasie). C'est un point fort couramment observé chez les dyspraxiques qui compensent leurs difficultés d'écriture par un très bon langage oral au niveau lexical et syntaxique. Un atout que nous valorisons à la maison en donnant une large place aux interrogations orales qu'écrites;

     

    • se repère différemment dans l'espace, danse impeccablement bien, ne confond ni la droite ni la gauche;

     

    • a une agilité manuelle incroyable, son travail artistique est soigné et imaginatif, ce qui sidère sa maîtresse. Et pourtant les dyspraxiques sont souvent considérés comme maladroits dans les habilités manuelles (géométrie...) oui mais pas dans les activités manuelles innées qui viennent de leur imagination, de leur propre visualisation. Roz a su s'adapter et a évolué positivement dans cette voie. Elle est attirée par la poterie et voudrait que je l'y inscrive l'année prochaine;

     

    • se lave, s'habille (nous lui avons expliqué dès le début que l'étiquette allait à l'arrière) et lasse ses chaussures seule (technique apprise sur une poupée grâce à la psychomotricienne) ...

     

    J'insiste sur ces faits car tous les dyspraxiques n'ont pas cette capacité, il existe divers degrés de dyspraxie.

     Index

     

     

    Composante génétique

    Sachez que la dyspraxie a une forte composante génétique chez certains dyspraxiques.

    On naît dyspraxique, on ne le devient pas.

    Cette pathologie passe plus ou moins inaperçue selon la stratégie de compensation plus ou moins efficace, mise en place par les dyspraxiques.

     

    Mon époux Mikka est dyspraxique, il ne l'a découvert qu'en faisant la relation avec les problèmes rencontrés par Roz et ses propres difficultés à multiplier les tâches.

    Tout comme Roz il a de l'aisance verbale.

     

    Petit, on le disait maladroit et lent, que les métiers manuels n'étaient pas à sa portée. Et pourtant il a suivi avec brio un cursus technique et technologique.

    Pour canaliser sa concentration Mikka a fait étant petit du judo. Devenu adulte il pratique avec bonheur l'aïkido.

    Il a su développer très tôt ses dons pour la musique et les maths, ce qui lui ont permis d'arriver à en faire son métier, à comprendre les mécanismes des amplis à lampes et à en fabriquer minutieusement aujourd'hui. 

     

    Pour ma part, j'ai suivi des séances de rééducation chez l'orthoptiste au même moment que Roz.

    L'orthoptiste ayant aussi découvert chez moi un problème d'amplitude de fusion en convergence optique.

     Index

     

     

     

    Encouragement

    Une grande part des dyspraxiques compense leurs troubles par une intelligence supérieure.

    Ceci est tout aussi valable pour toutes les formes de dys.

    Les dyspraxiques ont une capacité et facilité verbale spontanée. Ils trouvent en outre au fil du temps des stratégies et développent d'autres capacités très efficaces.

     

    N'hésitez pas à encourager les dys dans leurs efforts, de valoriser le travail, de les féliciter et surtout de favoriser leurs atouts et leurs dons. 

    Ces petits riens de reconnaissance des efforts fournis, mêmes minimes, ne peuvent que les booster à redoubler d'effort.

     

    • "La motivation naît du plaisir de réussir" ... "La difficulté est source de créativité" dixit Jeanne Siaud-Facchin (psychologue clinicienne) dans son livre "Aider l'enfant en difficulté scolaire".

     

    Nous le voyons chaque jour avec Roz qui a un besoin continuel d'encouragement. Elle choisit trop facilement le jeu plutôt que de se mettre à ses devoirs, c'est sa façon à elle d'oublier les difficultés en ne les affrontant pas de suite, néanmoins dès qu'elle se décide à travailler, elle avance à grand pas.

     

    Roz n'a pas une image négative de sa dyspraxie. Le fait de mettre un nom et une explication à ses problèmes la réconforte. Elle est bien consciente de sa différence, l'accepte, s'y adapte et assimile à son rythme.

    Seul les jugements et les paroles parfois blessantes des autres à son sujet ne lui plaisent pas.

     

    Un p'tit coucou à une amie dyspraxique, "Aurélie", âgée de 21 ans, devenue pour Roz un exemple de réussite, un mentor, un bon conseil!  

    Aurélie a créé sous peu son blog à l'occasion de ses 21 ans "Aur0ck".

    Elle explique sur ce blog comment elle conçoit sa vie, sa situation de dyspraxique, son cheminement dans la vie depuis son enfance jusqu'à sa vie d'adulte. 

    Aurélie a inclus sur une page de son blog une vidéo sur les troubles dys "C'est pas sorcier", y rien à dire c'est plus que super. Ils expliquent explicitement, si je puis dire, la dyslexie puis la dyspraxie. Tout ce qui se déroule au niveau du cerveau ainsi que les répercutions dans le vie des enfants!

    Aurélie créera bientôt son groupe de musique avec des amis et dit dans un mail à Roz en ces termes :  

     

    "... Grâce à la musique j'ai beaucoup plus d'amis qu'avant, les gens s'intéressent à moi et me disent :

    "Oh moi je ne pourrai pas faire ce que tu fais à la guitare! "


    Et c'est justement ça qui me motive encore plus à jouer de la guitare et à chanter en même temps.

    Je me sens beaucoup mieux depuis que j'arrive à jouer de la guitare devant les autres, ça me permet de me dire au fond, on peut arriver à des choses que certaines personnes n'arrivent pas!


    J'aimerais surtout faire passer ce message à Roz, les amis ça se fait grâce aux passions!

    Il faut prouver aux gens qu'on est capable de faire de belles choses!


    Des choses qui peuvent étonner les gens, en fait c'est tout simplement attirer l'attention!

    J'ai eu la chance de rencontrer des gens exceptionnels, rien qu'en les regardant dans les yeux, au regard, on peut voir beaucoup de choses chez les personnes !


    C'est fou ce que les yeux, c'est la chose que j'ai toujours adoré dans le corps humain!


    Aujourd'hui ma devise c'est : Un regard, un sourire, une attirance, un désir!... "
     

    Index  

     

     

     

    Les dessins de Roz

    Je vous propose deux dessins de Roz à l'âge de 9 ans. Vous constaterez qu'elle dessine avec beaucoup d'assurance et que ses lignes sont plus fluides.

     

    Les séances de psychomotricité lui ont été d'une grande aide dans cette évolution! Elle a arrêté ces séances depuis janvier 2011 car n'en a plus besoin, les efforts sont concentrés plutôt sur l'orthophonie et l'ergothérapie.

     

    • Elle aime les pet shops et en dessine beaucoup. Sur ce dessin les contours des pet shops ont été fait avec des pochoirs et les feuilles d'érables à l'aide de points qu'elle a rejoint. Elle nomme ce dessin « Simon et Sissi chez Okaïdi ».

     

     

                   Simon et Sissi chez Okaïdi

     

     

    • Roz a inventé certains idéogrammes et a recopié d'autres existants, elle appelle ce dessin « Les signes incompréhensibles».

     

     

                   Les signes incompréhensibles

     Index

     

     

    La fatigue et les difficultés dues à la dyspraxie,

    aide et organisation à l'école

    En fait, les principaux soucis de Roz se situent dans la lecture (dyslexie), l'écriture (dysgraphie), l'orthographe (dysorthographie) les maths (dyscalculie) et par une déconnection due à une fatigue oculaire et manuelle entraînant une lenteur et un retard pour une écrire rapide.

     

    Les dyspraxiques ont des difficultés à multiplier les consignes. Roz ne peut se concentrer sur la lecture d'un document, son écriture ou autre, tout en écoutant en même temps sa maîtresse. Ces doubles tâches représentent un handicap.

    De même, la dictée est un parfait exemple de doubles tâches. Ecouter, écrire, se concentrer sur l'orthographe, sur le vocabulaire et la conjugaison, ect...constitue un obstacle à surmonter.

     

    Du fait de cet effort, elle se fatigue et décroche à certains moments, se met à papillonner ailleurs, il faut donc recentrer son attention.

     

    Dans ce conteste, l'aide de l'AVS-I a été plus que bienvenue. Grâce à l'AVS-I, Roz a énormément progressé et ses efforts durant son année de CM1 ont été récompensés au sien de l'école comme à la maison.

    L'AVS-I écrit les énoncés des exercices pour Roz, lui fournit un complément d'explication en cas de non compréhension, surtout lorsque les énoncés demandent d'effectuer des doubles tâches.

    La maîtresse s'est adaptée aux besoins spécifiques de Roz, elle lui donne les devoirs de maison sur photocopie avec toujours la même police de caractère que Roz arrive facilement à lire. Roz les met dans un lutin ou les colle dans son cahier.

    Nous avons remarqué que lorsqu'elle recopiait en classe un exercice à faire à la maison, elle notait la moitié des données et était incapable et nous aussi, de comprendre l'exercice à effectuer. 

     

    Lors des devoirs en classe, Roz a droit de regarder les tables de multiplication et d'utiliser une calculatrice. Toutefois, cela ne la dispense pas de connaître ses tables et le principe de la multiplication et de la division, deux principes qu'elle a bien acquit.

     

    Roz est alaise en sport individuel tandis qu'en sport collectif elle appréhende. Elle a des difficultés à attraper le ballon (problème visuo-spatial), de ce fait elle en a peur. Elle a surtout peur de se le prendre en pleine figure et de se faire mal. Un aménagement a donc été trouvé avec sa maîtresse, Roz participe autrement, elle constitue les groupes, fait l'arbitrage etc...

     

    Vous trouverez une mine d'informations pratiques utiles en classe comme à la maison sur ce pdf intitulé "Des outils pour faciliter les activités scolaires d'élèves présentant un handicap moteur, des difficultés d'organisation gestuelle et/ou neurovisuelles" proposées par l'ergothérapeute Michèle Cerisier-Pouhet

    "Outils pour faciliter les activités scolaires des dys.pdf "

     

    Ainsi que sur ces documents méthodologiques :

    "Méthodologie pour enseigner aux dyspraxiques.pdf "

    Et « L'élève dyspraxique en EPS.pdf »

     Index

     

     

     

    La détection de la dyspraxie de Roz

    Les troubles de Roz ont été détectés en grande section de maternelle par sa maîtresse qui avait très certainement une prédisposition à les percevoir, vu qu'elle a par la suite suivie une formation, elle est maintenant éducatrice pour enfants ayant des troubles similaires.

     

    Roz écrivait, lisait en miroir, même son prénom y passait :

    • "Le " donnait "El"
    • "Il"  était "Li"

     

    Elle confondait et inversait certaines lettres, p, b, q, d et avait tendance à tourner sa feuille pour écrire, sa maîtresse était obligée de la lui scotcher sur sa table.

     

    Elle dessinait avec aisance à l'envers.

    N'empêche que lorsqu'elle retournait son dessin, tout était dans l'ordre des choses!

     

     

                                dessin de Roz en maternelle

     Dessin de Roz en maternelle

     

     

    Elle avait tendance à mal tenir son crayon. Nous avions eu recours à un petit objet tout simple qu'on appelle un "guide doigt" qu'elle utilisait encore et ce jusqu'en CM1, tous ses bics en étaient munis.

    En plus, la couleur de chaque bic était en harmonie avec celle du guide doigt, c'était vachement plus esthétique! 

     

    Elle tombait facilement, se salissait en mangeant, le sol autour de sa chaise était toujours parsemé de miettes, pour la grande joie de notre chat et elle oubliait souvent ses affaires à l'école.

     

    Nous avons donc opté pour l'utilisation d'un plateau pourque Roz puisse prendre ses repas sans en mettre partout. Et, pour éviter la ségrégation, nous avons, nous aussi, nos plateaux à repas. A ce jour, nous avons pris l'habitude d'avoir nos plateaux et continions à les utiliser.

     

    Elle continue d'oublier soit son cahier de texte, soit ses livres d'exercices de temps à autre.

     

    A la maison elle aimait s'asseoir sur le côté de la chaise et qui plus est, avec les genoux repliés, de ce fait tombait souvent par terre.

    Maintenant elle continue à le faire mais a trouvé son équilibre et ne tombe plus. Nous la laissons faire, elle est à l'aise comme cela!

     

    Sa maîtresse nous a conseillé de consulter une neuropédiatre du CHU avec laquelle Roz a effectué des tests neuropsychologiques aboutissant au diagnostic de la dyspraxie visuo spatiale.

     

    • Jeanne Siaud-facchin dans son livre "Aider l'enfant en difficulté scolaire" nomme les tests neuropsychologiques spécialisés pour détecter la dyspraxie visuo-spatiale comme la figure de Rey (figure que vous verrez sur la seconde vidéo du Dr Pouhet, un peu plus bas), les tests de barrage, des cloches et tests d'écriture...Elle les nomme uniquement mais n'en dit pas plus! Je ne peux vous en dire plus car les différents tests se sont tous déroulés sans notre présence, nous attendions toujours dans une pièce à côté.

     

    Sur ce pdf trouvé sur le net vous aurez des exemples d'une méthode de détection de la dyspraxie par le "bilan psychomoteur". « bilan psychomoteur.pdf »

      Index

     

     

     

    Une autre façon d'apprendre

    L'apprentissage des leçons et des poésies à la maison se fait soit en chantant et en dansant soit en dessinant. Elle apprend  les mots des dictées oralement en les épelant.

    Pour ses poésies par exemple, elle les renregistre sur sa PSP et les écoute au fur et à mesure. C'est une excellente technique qu'elle s'est appropriée seule pour avancer, technique qui fonctionne parfaitement. 

     

    Nous restant toujours dans le ludique car les couleurs et les formes ont une très grande signification pour Roz, ce qui l'aide à mieux retenir.

     

    Les exercices écrits débutent toujours par une compréhension orale avant qu'elle ne les reprennent à l'écrit.

     

    Roz a cette capacité qu'ont toutes les personnes "Dys" d'avoir une vision spatiale tout en volume, constamment  en 3D. 

    De nombreux "Dys" font des métiers intégrant la bande dessinée ou le cinéma, Wal Disney et Steven Spieberg sont tout deux dyslexiques et Winston Churchill, Daniel Radcliffe (Harry Potter) sont dyspraxiques (Info du site de "Dyspraxique mais fantastique": DMF).

     

    Roz a donc une autre façon de fonctionner, il nous a fallu nous adapter à elle.

     

    Au sein de l'école (classe de CM2), Roz participe à un atelier théâtre qu'elle apprécie grandement (elle nous en parle tout le temps). Elle développe dans cet atelier le langage du corps, le plaisir de communiquer avec les autres, la confiance en soit... 

     

        

     Les dys ont un don qui ne doit pas devenir un handicap 

     


    Les dys developpent leur don

    dans les métiers artistiques

     Index

     

     

     

    De la lecture à l'écriture!

    Elle aime les livres mais lit très peu, pourquoi?

    Imaginez-vous lire en 3D avec des lettres qui dansent et s'avancent continuellement vers vous!

    Vous y perdriez le nord et vous vous fatigueriez à les remettre à leur place!

     

    Et bien, Roz lisait et écrivait en sautant sans se rendre compte des mots ou des lignes et inventait des mots en lisant.

     

    Avec une lecture et écriture aussi hachées elle n'y comprenait pas grand chose,  évidemment il lui manquait des mots et des phrases.

     

    Nous l'encouragions à lire en suivant la ligne avec le doigt ou en cachant la ligne suivante avec une règle en bois, en descendant au fur et à mesure la règle à chaque ligne. (technique qu'elle n'utilise plus actuellement).

     

    Pour palier à ce manque de lecture, nous avons privilégié l'écoute associée à la mémoire visuelle par l'achat de livres à lire et à écouter munis de CD.

     

    La lecture devait devenir pour elle une activité ludique presque musical avec un rythme et non rester une montagne infranchissable.

     

    Elle aime particulièrement les aventures de "Martine" racontées par Marie-Claire Barrault et aussi, un des contes de Marlène Jobert "Maman a engagé une sorcière", une très belle histoire accompagnée de musiques de Chopin en prime!

     

    Maintenant Roz lit lentement mais sûrement sans buter sur les mots.

    Elle est attirée par les bandes dessinées car plus faciles à lire et dévore les livres de snoopy.

     

    Voyez, vous avez la possibilité d'écouter et de téléchargement gratuitement des livre-audios sur :

    ou encore :

    Index  

     

     

     

    La désorganisation de Roz

    Roz est d'organisée et a un problème  avec le rangement. Nous avons l'impression que le rangement est un gouffre sans fin, elle se plait à laisser tout en vrac.

     

    Nous n'insistons pas trop sur le rangement sachant que sa dyspraxie y est pour quelque chose, néanmoins nous l'aidons et lui apprenons à ranger au fur et à mesure.

     

    Ce manque d'organisation est visible sur son travail d'école, sur la présentation de ses devoirs.

    Elle est brouillon, a tendance à facilement raturer sa feuille, à une écriture irrégulière (due à la fatigue visuelle et manuelle) et à un problème d'orthographe (prise en charge par l'orthophoniste). 

    Index  

     

     

     

    La danse

    • Danse indienne

    Roz pratique depuis 3 ans la danse indienne, cette danse l'aide à coordonner ses mouvements au niveau de ses  yeux, de ses pieds, de ses mains et de sa tête.

     

    • Danse contemporaine

     Depuis 2 ans elle fait de la danse contemporaine et apprend d'autres mouvements tout en souplesse.

     

    • Hip hop

     En janvier 2011, Roz nous a demandé de l'inscrire en cours de hip hop, elle a donc débuté à cette date le hip hop qu'elle apprécie énormément.

     

    3 danses pour 3 types de mouvements différents, un très bon exercice en soit de concentration et de travail corporel et artistique qui permet de fusionner les parties du cerveau et de stimuler des dons, des qualités cachés que les dyspraxiques ignorent.

     

    Roz à une force de caractère et une formidable intuition qui l'aide à trouver des palliatifs afin de compenser cette dyspraxie.

      

    En fin d'année de CM1, la maîtresse de Roz lui a demandé d'apprendre à ses camarades de classe des pas de danse indienne en vu du spectacle de fin d'année de son école.

     

    Roz s'est appliquée à créer une chorégraphie et à diffuser ces connaissances en danse indienne avec beaucoup d'assurance. Elle a réussit ce beau challenge et n'en était pas peu fier!

     

     

    Why I dance... Pourquoi je danse... 

     Index

     

     

     

    Prise en charge de la dyspraxie

    Je vous propose un résumé de notre parcours pour une prise en charge de l'handicap, entre guillemet de Roz au CMPP (centre médico psycho pédagogique), par le SESSAD (service d'éducation spéciale et de soins à domicile) et de la prise en charge elle-même avec les acteurs para-médicaux en:

     

    • Podologie: semelles et chaussures orthopédiques;
    • Psychomotricité: difficultés graphisme, motricité des mains;
    • Orthoptiste: rééducation des yeux;
    • Orthophonie: écriture et lecture;
    • Ergothérapie: mise en place de techniques  pour compenser les incapacités en graphismes, travail sur ordinateur personnel  à l'école;
    • Orthodontie: correction de la mauvaise position des dents.

     Index

     

     

     

    • Podologie

    Roz tombait facilement et se blessait lorsqu'elle courrait en récréation, ce qui lui a valu un jour, une égratignure allant du front à la bouche.

     

    Nous avons consulté un chirurgien orthopédiste au CHU qui a prescrit des chaussures thérapeutiques anti varus (le pied tourne très légèrement vers l'intérieur lorsqu'elle marche) et des semelles orthopédiques.

     

    Elle a porté les chaussures orthopédiques durant 2 ans (une chaussure neuve chaque année) et continue à ce jour à mettre des semelles orthopédiques dans des chaussures normales.

     Index

     

     

     

    • Psychomotricité et orthoptie

    L'unique façon d'améliorer la dyspraxie est la rééducation.

    La neuropédiatre du CHU a sollicité des séances de psychomotricité et d'orthoptie pour Roz.

    Elle a donc commencé aussitôt des cours de psychomotricité qui lui ont beaucoup apportés.

     

    Nous n'avons pas attendu les aides auxquelles nous avons droit pour Roz qui prenaient du temps à se mettre en place.

     

    Nous avons donc financé durant 4 mois, 19 séances de psychomotricité dans le privé (25€ par séances) que la Caisse de Sécurité Sociale n'a pas prises en charge par la suite sous prétexte que nous avions déjà débuté les séances. Notez que la réponse de la Caisse est arrivée 1 an après notre demande, ce qui signifie que Roz aurait perdu 1 an. Nous ne le regrettons aucunement.

     

    Elle a aussi eu 12 séances de rééducation orthoptique pour trouble de la motricité conjuguée et de fusion de convergence des yeux.

     

    Sachez que les performances des enfants dyspraxiques s'améliorent rapidement et durablement grâce à la rééducation.

    Index  

     

     

     

    • Orthophonie

    Les séances d'orthophonie ont commencées bien plus tard au sein du CMPP, puis au SESSAD.

     

    Le travail que fait l'orthophoniste une fois par semaine, durant trois quarts d'heures est formidable. Cette ancienne institutrice permet à Roz de combler ses lacunes en orthographe et grammaire accumulées depuis le CP. 

     

    En effet au CP, la dyspraxie de Roz n'a pas été comprise et acceptée par l'enseignante qui souhaitait le redoublement dû à sa lenteur et le répétait continuellement à Roz, ce qui s'est avéré décourageant pour elle.

     

    Roz se levant chaque matin en ne voulant pas se rendre en classe, ceci n'était jamais arrivé durant ses classes maternelles. 

     

    Généralement, cela ne sert pas à grand chose de faire redoubler un enfant dyspraxique, à part à le décourager.

    Un dyspraxique n'est pas un cancre, loin de là.

     

    Le problème ne se situe aucunement dans l'apprentissage des données mais le plus souvent dans la capacité de l'enfant à restituer convenablement son savoir.

     

    Roz a toutefois persévéré et a pu passer en classe supérieure. Elle a recommencé à apprécier à nouveau l'école dès son passage en CE1 et se situe dans la moyenne jusqu'à présent.

     

    Elle suit une éducation scolaire normale (CM1) mais toutefois s'absente de la classe durant les séances d'orthophonie.

     

    Je cite les dires d'un chercheur de l'INSERM "Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, bilan des données scientifiques":

    "Les séances orthophonie ne réparent pas les anomalies de la migration neuronale mais va promouvoir une réorganisation du cerveaux de l'enfant lui permettant de récupérer partiellement certaines fonctions cognitives déficitaires et d'utiliser de la meilleure manière les autres fonctions cognitives encore préservées pour arriver à faire la même chose de manière différente". 

    Index  

     

     

    • Ergothérapie

    Depuis décembre 2010, l'ergothérapeute du SESSAD travaille avec Roz une fois par semaine au sein de son école, sur un ordinateur donné par le rectorat comportant des touches spéciales.

     

    Roz apprend à positionner et à taper sur les touches du clavier le plus rapidement possible à l'aide d'un logiciel, pour cela les touches du clavier du portable fournit par le rectorat sont cachées.

     

    En parallèle, nous avons installé un logiciel ludique d'apprentissage des touches sur l'ordinateur personnel de Roz afin qu'elle s'entraîne aussi à la maison. Elle apprécie énormément ce logiciel "Rapid typing", vous le trouverez facilement en téléchargement sur le net, il est gratuit.

     

    Le but étant de palier à son problème d'écriture lente et de pouvoir s'adapter au rythme du collège dans 2 ans grâce à l'utilisation d'un ordinateur.

     

    Vous verrez sur ce lien de "l'Agence des usages Tice" un service dépendant du centre national de documentation pédagogique, un exemple concret d'emploi de logiciels informatiques adaptés pour les devoirs de français, de mathématiques ect, utilisés par un élève dyspraxique de CE2

     

    Une maman via mon "Livre d'or ou'vert" m'a demandé un peu plus d'explication concernant l'apprentissage de Roz au clavier. Je lui ai répondu en ces termes:

    "Bonjour Meert. L'ensemble de l'apprentissage du clavier se passe avec l'ergothérapeute et Roz au sein de son établissement scolaire, je n'ai donc pas toutes les données en main pour vous expliquer la méthode de travail de l'ergothérapeute.

    Toutefois, sachez que les touches de l'ordinateur de Roz sont cachées par des gommettes roses pour ses index, oranges pour ses majeurs et bleues pour ses annulaires.

    Le clavié est séparé en deux par une ligne verticale des gommettes de couleur violette qui différentient le côté droit et le côté gauche. Roz tape donc avec 8 doigts soit index, majeurs, annulaires et pouces (pour la barre d'espacement).

    Le début de son apprentissage est fait en mode épelé de chaque lettre qui constitue les mots qu'elle retranscrit sur le clavier.

    Elle n'a donc pas le souci de l'orthographe ni de copie de texte à effectuer à ce stade de son apprentissage. Et ce, afin d'automatiser son doigté aux différentes lettres du clavier.

    En primaire, Roz s'entrainait à la maison avec un logiciel ludique et simple d'utilisation téléchargeable gratuitement sur le net le "Rapid typing".

    En espérant avoir répondu à votre attente. Bien à vous. Jacky"

    Index  

     

     

     

    • Orthodontie

    Les dents de lait de Roz ne tombant pas, les dents définitives poussent comme ils peuvent en position arrière ou de travers.

     

    Roz a donc été suivi par notre dentiste de famille qui l'a orienté au moment opportun vers une chirurgienne orthodontiste qui a fait faire un appareil dentaire se positionnant sur son palais, avec un suivi chez l'orthodontiste tous les 7 à 8 semaines.

     

    Elle porte l'appareil chaque nuit impérativement et dans la journée lors des vacances scolaires.

    L'orthodontiste nous demande de régler l'appareil chaque semaine, grâce à une petite clef dans le but d'élargir la mâchoire supérieure au rythme de sa croissance.

    Certaines dents de lait sont retirées à des moments choisis afin de faciliter la bonne mise en place des dents définitives.

     

    Nous ne savons pas si les problèmes dentaires de Roz sont corrélés à sa dyspraxie, les médecins n'ayant pas assez de recul pour répondre à cette question, mais je ne le pense pas.

     Index

     

     

     

    Démarches et prise en charge

    Dans le cas de Roz, la prise en charge s'est déroulée en deux temps. Au début au sein du CMPP, puis elle a été orientée vers le SESSAD, un service plus approprié à son cas:

    Index

     

    • Au CMPP

    Roz a été prise en charge par  le CMPP (centre médico psycho pédagogique) qui a réalisé un nouveau bilan neuropsychologique (le 1er bilan a été fait par la neuropédiatre du CHU) et a préconisé la reprise de nouvelles séances de psychomotricité (les premières séances ont été faites dans le privé), Roz a terminé les nouvelles séances en janvier 2011.

     

    La psychomotricienne a été agréablement surprise des progrès que Roz a pu faire en psychomotricité (environ en 3 ans de psychomotricité).

     

    Roz est pourtant considérée comme ayant une dyspraxique importante mais elle a une sensibilité et une capacité d'adaptation acquise au début par elle-même, et ou, avec notre aide et par la suite avec l'aide de la psychomotricienne.

     

    En parallèle, Roz a débuté des séances d'orthophoniste puis s'est greffé  l'ergothérapie depuis décembre 2010.

    Index

     

     

    • Au SESSAD

    Entre temps s'est ouvert une nouvelle structure spécialisée, qui dans notre secteur s'est orientée spécialement dans tous les problèmes "DYS", nommé le SESSAD (service d'éducation spéciale et de soins à domicile). Les intervenants se déplacent dans le lieu de vie de l'enfant, école, domicile...

     

    Les mêmes séances continuent, dans les locaux du CMPP avec les mêmes intervenants, néanmoins Roz dépend maintenant du SESSAD.

     

    Nous n'avançons aucun frais. Les frais engagés par le CMPP ou le SESSAD pour Roz sont remboursés directement à ces organismes par la Caisse de Sécurité Sociale.

    Index

     

     

    • à la MDPH 

    Pour intégrer le SESSAD il nous a fallu effectuer une demande de prise en charge à la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) afin que sa dyspraxie soit reconnue comme un handicap.

     

    Cette reconnaissance a ouvert la voie à plusieurs notifications par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH):

    • Notification d'orientation vers le SESSAD;

     

    • Notification de décision de versement d'une allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) qui nous est versée chaque mois par la CAF; 

     

    • Notification de décision d'attribution de matériel pédagogique adapté par le rectorat. 
      Un ordinateur portable spécial et les logiciels "Médialexie scribe" ( logiciel complet d'aide à la lecture, à l'écriture avec un correcteur d'orthographe, aux mathématique) et "Géotracé" et "Géogebra" (logiciels d'aide à la construction géométrique). Certains de ces logiciels sont téléchargeables gratuitement sur le net. 
      L'ordinateur nous a été remis mais pas encore les logiciels (le budget 2010 étant bouclé) Il nous a fallu attendre celui de 2011;
       
      Un précision concernant les logiciels Médialexie scribe et Géotracé" et "Géogebra!
       
      Ni nous parents, ni les enseignants n'avons pu utiliser ces logiciels qui sont complets mais difficiles et longs d'utilisation. Ils demandent une formation spécifique, dans ce cas, seule l'ergothérapeute travaillait à l'aide de ces logiciels avec Roz au sein de l'école.

     

    • Notification de décision d'auxiliaire de vie scolaire (10 heures par semaine pendant les classes) en fonction des effectifs d'AVS-I (auxiliaire de la vie scolaire individuelle) disponibles par le rectorat. Là non plus, Roz n'a pas encore pu bénéficier de suite de cette intervention pour manque d'effectif, mais actuellement c'est chose faite.
       
        
       
       
      Explication sur l'utilisation du logiciel "médialexie"

     Index

     

     

     

    Projet de vie scolaire

    Il a été primordial de développer une complémentarité entre les éducateurs spécialisés qui suivent Roz, sa maîtresse qui fait un effort particulier pour elle (aménagement et présence) et nous ses parents qui continuons à la maison le travail accompli à l'extérieur avec patience.

     

    Il est prévu, dans le cadre de son éducation des réunions entre les différentes personnes qui suivent Roz à l'intérieur et à l'extérieur de l'école.

     

    C'est ainsi que nous avons été conviés lors d'une réunion au sein de son école, pour discuter de Roz, de la façon de travailler avec elle et les améliorations à apporter dans son suivi scolaire.

    Il a été établi un pré-projet personnalisé de scolarisation (PPS), un document établissant les compétences acquises ou non de Roz, les objectifs, les évaluations et l'organisation de ses besoins, son emploi du temps. 

     

    Cette réunion fut organisée par le rectorat sous la direction d'un enseignant référent (enseignant travaillant au rectorat suivant les enfants ayant des handicaps dans une zone géographique),  de la maîtresse de Roz, du médecin scolaire, de la psychologue scolaire, des intervenants du SESSAD et du CMPP.

      

    Si un PPS n'est pas mis en place pour votre enfant, il est vivement souhaitable que vous en fassiez la demande car l'enseignant référent est l'interlocuteur privilégié entre nous parents et le milieu scolaire et les spécialistes qui s'occupent de notre enfant.

    Il nous aide et nous conseille et a pour mission la mise en application et la réalisation des décisions de la commission des droits et de l'autonomie de la MDPH.

     

    Guide Handiscol à l'attention des enseignants accueillant des élèves présentant une déficience motrice.

     

    Index 

     

     

     

    Troubles "dys" de l'enfant 

    Guide ressources pour les parents 

    Je vous invite à visualiser ce guide complet intitulé "Troubles "dys" de l'enfant - Guide ressources pour les parents".

    Ce guide est destiné aux parents d'enfants "Dys", il vous permettra de comprendre et d'entamer les démarches en vu d'une meilleure prise en charge de votre enfant, tant à l'école que dans la vie quotidienne.

     

    Index 

        

     

      

    Blogs d'exercices pratiques

    J'apprécie trois blogs "Gaétan Solo", "Cartable Fantastique de Manon" et "Maîtonaute". Ils sont agréables et ludiques, ils m'aident à travailler sereinement avec Roz, sans aucun stress pour elle.

     

    Ces blogs ont été conçus par des professionnels, enseignants et chercheux en sciences cognitives.

     Index 

     

     

     

    Gaétan Solo

    Sur le blog "Gaétan Solo", blog très bien fait d'ailleurs, vous découvrirez de nombreux exemples d'exercices pour enfants, en conjugaison, grammaire, orthographe, lecture, vocabulaire, mathématique, sciences...

     

    Les exercices sont, les plus souvent à trous (les réponses apparaissent en laissant la souris sur les cadres blancs). 

     

    Les enfants peuvent ainsi apprendre à:

    • Se familiariser avec les touches du claviers;

     

    • Travailler avec les tables d'addition, soustraction, multiplication, division, visualiser les méthodes de tracé géométrique, les carrés magiques du CP au CM2;

     

    • Utiliser des tableaux de conjugaison, trouver la nature grammaticale des mots, pratiquer les accords dans le groupe nominal, trouver le sujet du verbe, les 10 règles pour l'accord du verbe, faire des dictées;

     

    • S'initier aux sciences ...

    Index  

     

     

    Cartable Fantastique de Manon

    Le blog "Cartable Fantastique de Manon" fut conçu pour partager les adaptations dont a bénéficiées en classe une enfant dyspraxique de 7 ans nommée Manon.

     

    Ce blog est né de la collaboration entre l'enseignante de CE1 de Manon et une chercheuse en sciences cognitives, en l'occurrence la mère de Manon.

     

    Vous y trouverez les documents pratiques utilisés en classe de CE1, CE2 et CM1 pour Manon en français, mathématiques, anglais et histoire ainsi que des exercices pour s'exercer à la "frappe au clavier" avec le logiciel JClic. 

     

    Caroline Huron, la maman de Manon est chercheuse à l'INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), elle a adapté les évaluations nationales pour les enfants dyspraxiques.

    Index 

     

     

     

    Evaluations nationales 2011 classes CE1 et CM2

    Vous trouverez sur le site de l'INS HEA, les évaluations adaptées aux enfants dyspraxiques pour l'année 2011 sous format word, évaluations réalisées par Caroline Huron (Mère de Manon) et Corinne Gallet (Enseignante spécialisée).

     

    Classe de  CE1

     

    Classe de CM2

     
     

     

    Sources :  l’INS HEA (Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés).

     

    Caroline Huron milite pour l’adaptation aux enfants dys des manuels scolaires et présente son livre "L’enfant Dyspraxique - Mieux l'aider à la maison et à l'école".  

        Index 

     

     

    Maîtronaute

    Maîtronaute est un formidable Blog d'un professeur des écoles riche en documents pédagogiques.

    Je trouve ce blog particulièrement intéressant, j'y puise souvent des idées pour travailler avec Roz.

     Index 

     

     

     

    Aide familiale

    Roz reçoit patiemment et sereinement de ma mère Alyx, institutrice à la retraite, des trucs et astuces pour retenir et appliquer les bases en français et en mathématiques, que je remercie chaleureusement!

     Index  

     

     

     

    Fédération Française des Dys

    La Fédération Française des Dys (FFDys) regroupe diverses associations spécialisées dans les troubles Dys.

    Elle représente et relaye les doléances des membres des associations de parents auprès des pouvoirs publics afin que ces troubles soient reconnus au niveau national, dépistés dès le plus jeune âge dans les écoles, pris en charges et diffusés.

     

    Le 10/10/2011 aura lieu sur toute la France la 5ème Journée Nationale des DYS sur le thème de l’accessibilité à tous niveaux: scolaire, soins de qualité, espace public, livre, accès à l'emploi. 

    Index

     

     

    • Dyspraxique mais fantastique (DMF)

    Dyspraxique mais fantastique  est une des associations faisant partie de la FFDys. Cette association implantée sur toute la France (70 antennes), procure une aide précieuse, non négligeable aux parents d'enfants dyspraxiques.

     

    Sur leur page vous aurez, en cliquant sur la carte de la France, les contacts de parents bénévoles de votre région qui pourront vous épauler, outre-mer compris.

     

    Vous pouvez lire les nombreux témoignages de parents et de dyspraxiques.

     

    Voyez sur cette vidéo poignante "Dyspraxique simplement"!

    Vous verrez de nombreux témoignages de parents et d'enfants dyspraxiques, les aides et outils mis à leur disposition durant leur scolarité.

     

    Vous aurez une vision exacte du quotidien et difficultés que rencontrent les enfants dans leur vie, mais avec beaucoup d'espoir pour l'avenir.

     

    Cette vidéo se termine sur un merveilleux et touchant poème que récite un poète dyspraxique de 20 ans, un poème qui reflète sa réalité, ses aspirations.

     

     

          

     

    Sur cette autre vidéo "Les dyspraxies de l’enfant : une maladresse pathologique", le  Docteur Alain Pouhet fournit une explication clair et précise de la dyspraxie.

     

     

          

      

    Puis, le Dr Pouhet illustre plus précisement sur cette vidéo  à l'aide de schémas et mini-films, toutes les difficultés que subissent les enfants dyspraxiques en lecture, écriture, mathématiques...

     

    Il montre les solutions à apporter au sein de l'école, il parle du "Cartable Fantastique de Manon" (j'ai déjà eu l'occasion de vous donner plus de précision un peu plus haut dans la partie "Blogs d'exercices pratiques").

     

    De même, il explique les bilans pluridisciplinaires, les prises en charges...et précise que l'on peut trouver sur le site "Dys sur dys" du collège Daudet dans le Var, des didapages qui permettent de diminuer la production d'écrit en inscrivant simplement les réponses dans les cases adéquats.

    Un site ma fois très instructif pour les collégiens dyspraxiques ou pas. Vous y trouverez un panel d'exercices de revision de Français, mathématiques, anglais, SVT, histoire-géographie ainsi qu'un ensemble de lien vers des logiciels ...

     Index

     

     

     

    Trucs et astuces

    "Trucs et astuces" répertorie des exercices pratiques, des techniques en écriture, lecture et mathématiques utiles aux enfants ainsi qu'une méthode de travail en psychomotricité "Méthode Padovan".

     

    Vous trouverez également le lien du site "GEPPE: Groupe d’Echange des Pratiques Pédiatriques en Ergothérapie qui dépend de l’ANFE (Association Nationale Française des Ergothérapeutes).

     

    Enfin, dans "Trucs et astuces" vous aurez des réponses aux questions fréquemment posées par nous parents d'enfants dys lors de leur parcours scolaire.

    Index

     

    • Astuces et exercices concrets pour dyspraxiques

    Visualisez les astuces et exercices concrets pour dyspraxiques, les propositions d'aides à la maternelle, en primaire et au collège, fournis par ce même docteur précédemment cité "Alain Pouhet" spécialisé en médecine du sport et de réadaptation et par l'ergothérapeute Claire Mouchard Garelli.

    « Proposition d'aide pratiques pour dyspraxiques.pdf »

      Index

     

      

     

    • Dyspra'quoi

    L'association "Dyspra'quoi" propose des aides techniques pour dyspraxiques, aide à la lecture, à l'écriture et en mathématique.

     

    Ces astuces ont été réalisées par Caroline Donnet dans le cadre de sa formation d'ergothérapeute.

     « Aides techniques pour dyspraxiques.pdf »

     

    Voyez les autres informations intéressantes que proposent l'association Dyspra' quoi' sur ce pdf

    « Dyspra quoi.pdf »

     Index

     

      

    • Méthode Padovan en psychomotricité

    "La méthode Padovan" en psychomotricité, est une méthode portant le nom d'une enseignante Brésilienne " Béatriz Padovan" qui eu, lors de son parcours professionnel d'enseignement, la chance de rencontrer et de vouloir se consacrer, en dehors des heures scolaires, aux enfants en difficultés scolaires de toutes natures.

     

    Elle a suivi une formation d'orthophoniste et a développé une méthode fondée sur le stimuli du système nerveux en accompagnant chaque mouvement par des poèmes et rythmes (comptines ou chansons) tout en développant les sens du touché, de la vue et de l'ouïe.

     

    Sa méthode est essentiellement basée sur les travaux de Rudolf Steiner et de Temple Fay qui insiste sur le fait que "marcher, parler, penser" stimulent un réseau d'interconnexion lié aux stimulations sensorielles et affectives menant à la maturation neurologique de l'enfant.

      Index

     

     

    •  Groupe d'ergothérapeute GEPPE

    Le groupe d'ergothérapeute site "GEPPE"  met à disposition des boîtes à idées d’exercices de rééducation sur:

     

    L'utilisation de l'ordinateur par l'apprentissage du clavier, le paramétrage du bureau, l'utilisation du traitement de texte et la création d'un agenda informatique pour collégien, la copie de mots au clavier;

     

    L'installation de lecteur vocal gratuit de bonne qualité pour lire des textes numériques, des documents word, pdf, pages internet... ainsi qu'une liste de sites internet proposant en téléchargement des ebooks (à écouter sur ordinateur avec un lecteur vocal) et des audiobooks (à écouter avec un lecteur mp3)

     

    Des exercices, fiches, figures, logiciels... utilisés et proposés par les ergothérapeutes du groupe GEPPE pour pallier les troubles visuo-praxiques.

       Index   

     

     

    • L'accord du Participe Passé (PP), simplement 

    L'accord du participe passé, simple facile et ludique! 

     

      Index 

     

     

    • La table de 9 simplement

    J'avais au collège, une petite astuce qui me permettait de ne pas me tromper dans mes calculs impliquant la table de multiplication par 9 :

    7* 9 = ?

    Il suffit de trouver le chiffre qui précède 7

         c'est à dire 6

    puis le complément à 10 de 7

          c'est à dire 3

    de ce fait  on obtient le nombre :

                            63

    Pour les enfants de primaire, c'est bien plus pratique de se servir de ses doigts!

    Voici une vidéo qui explique la technique des doigts  

     

     

     

    Un lien vers les petites astuces pour retenir les tables de multiplication

    Index 

     

     

    Fin d'années de primaire

    Depuis la découverte de la dyspraxie de Roz en maternelle jusqu'à sa dernière année de primaire, nous avons pas à pas affronté ensemble sa différence.

     

    Roz a eu de très riches années de primaire avec des enseignants compréhensifs et attentifs à ses difficultés. Nous leurs en sont très reconnaissants, ainsi qu'à toute l'équipe du SESSAD.

     

    En dehors du système scolaire, elle a pu s'évader, oublier ses difficultés, se changer les idées, grâce à la danse indienne, contemporaine et hip hop qu'elle pratiquait, mais aussi grâce aux randonnées en famille dans le luxuriante nature qu'offre la Martinique et aux nombreuses journées de pique-nique à la plage entre amis.

     

    Nous avons continuellement travaillé avec elle durant toutes ces années, en effet Roz n'était pas encore apte à  d'étudier seule sans notre p'tit coup de pouce.

    En fait en y songeant, je pense qu'elle est y était parfaitement capable, néanmoins n'ayant pas décidé de se lancer seule et trouvant plaisant que nous ses parents nous occupions d'elle, Roz aisément en profitait, ce qui n'était pas désagréable en soi pour nous, pour elle!

    Elle avait besoin de ce p'tit cocon familial pour se sentir bien!

     

    Et là, le déclic!

    Courageusement durant cette dernière année de CM2, elle est parvenue toute seule à trouver son indépendance. Nous savons que ce déclic, cette indépendance d'apprentissage constituent un grand pas pour elle.

    Nous sommes donc confiant, Roz pourra affronter sereinement sa rentrée scolaire prochaine.

     

    Les années scolaires de primaire sont terminées, une page se tourne et une autre s'ouvre sur de nouvelles années collégiennes.

    Roz passe au collège en septembre 2012. 

     

    Un nouvel article est consacré au parcours de Roz au collège, elle aime dessiner et gère 4 blogs sur lesquels elle pose et partage ses dessins.

     Index

     

     

      Cit'action

    "Celui qui déplace la montagne,

    c'est celui qui commence à enlever les petites pierres."

    Confucius

     

    Rose de porcelaine

    Une belle rose de porcelaine (Etlingera elatior) en forêt

       

     

    "Ella elle l'a" de France Gall

     Roz a quelque chose d'unique

    qui lui donne la force d'avancer malgré les difficultés!

     Index

     

       

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    christellle
    Lundi 14 Mars 2011 à 05:59

    merci d aider les parents comme moi qui decouvre cet handicape je dois faire passer des teste a mes 2 garcons et se n est pas simple de se faire comprendreet de mettre en place les choses pour que nos enfants soient aidés et compris

    2
    jackyquetzalyne Profil de jackyquetzalyne
    Mardi 15 Mars 2011 à 02:30

    Salut Christelle,


    Je suis contente que nos démarches et notre compréhension de la dyspraxie puissent vous aider vous aussi à avancer sereinement.


    Les démarches sont fastidueuses et lentes mais ne perdez surtout pas espoir, les résultats seront au RDV. Vous tomberez toujours sur une personne qui vous épaulera et vous donnera du punch.


    Ne prenez pas cet "handicap" comme une tare mais comme une bénédiction car les dyspraxiques ont tous un ou plusieurs dons cachés qu'il faut juste trouver puis devevopper. Ils ont une tout autre façon de voir la vie et les choses qui nous entourent.


    Le milieu scolaire ne s'est pas pas encore adapté à la dyspraxie et découvre en même temps que les parents comment s'y prendre, d'où les réunions au cours d'année avec un enseignant référent et les pédagogues qui suivent les enfants en dehors de l'école. J'en parlerai et continuerai mon article sur le sujet de la prise en charge et le suivi scolaire ce WK.

    3
    sandrine64
    Samedi 30 Avril 2011 à 09:21

    merci de votre temoignage,il est reconfortant je sais ma fille dyspraxique visuo spatiale un bilan orthophonique me l a confirmé mais tout les professionnels rencvontrés me proposent des sceances pour aider ma fille mes aucuns ne pose se diagnostique!


    On nous dit souvent ne pas vouloir la cataloguer dans un tiroir avec un handicap.Les rendez vous sont long a obtenir et une fois eu, les professionnels de santé vous regarde avec de gros yeux en disant: vous la couvez trop! lachez là!Ma fille est trimbalée de specialistes en specialistes nous sommes epuisée moralement et psychologiquement ,votre blog nous fais beaucoup de bien dans cette periode ou nous ne savons plus vers qui nous tourner! alors merci

    4
    jackyquetzalyne Profil de jackyquetzalyne
    Dimanche 1er Mai 2011 à 15:13

    Bien à vous Sandrine64, merci pour votre réconfort et témoignage en retour.


    Vous êtes un peu perdu dans vos démarches, ne vous laissez pas ballotter à droite et à gauche comme cela c'est usant et n'apportera pas grand chose à votre fille.


    Vous dites que le bilan orthophonique vous a confirmé la dyspraxie de votre fille, certe mais ce n'est pas suffisant à mon sens.


    En premier lieu allez consulter un professionnel compétant, un neuropsychologue ou un spychomotricien ayant eu une formation spécifique, (le mieux est le neuropsychologue), ils sont seuls habilités à poser un diagnostic et à choisir une prise en charge la mieux adaptée et efficace pour votre fille. Et par la suite sur prescription médicale un bilan chez un orthoptiste sera important à demander (pour la partie visuo-spatiale).


    Pour Roz, nous avons vu un neuropédiate du CHU qui a fait tous les tests neuropsychologiques nécessaires et a précisé la nature et l'importance des troubles mais à cette époque, nous ne connaissions pas le CMPP.


    Nous avons vraiment avancé dans le suivi de Roz avec le CMPP (qui regroupe tous les spécialistes) puis le SESSAD (si le SESSAD existe dans votre département, allez'y, ils sont précialisés dans tous les problèmes dys) et la MDPH pour le prise en charge.


    Donc si vous pouvez prendre contact avec eux n'hésitez surtout pas!


    La dyspraxie ne se soigne pas (ce n'est pas une maladie, mais plutôt une maladresse) néanmoins se rééduque très bien et ce, plus facilement quand l'enfant est jeune.


    Laissez votre fille trouver seule ses repères, dialoguez avec elle en l'aidant à trouver des techniques et des idées (juste en amorçant la réflexion) c'est en trouvant par elle même qu'elle gardera cette technique et idée toute sa vie.


    Dites lui haut et fort tout l'amour que vous lui portez et surtout ayez confiance en elle, les dyspraxiques sont intelligents et arrivent à palier à plein de difficultés.


    Tout cela est primordial pour qu'elle se sente soutenu. Elle avancera à son rythme mais avancera.


    Bien du courage, ne baissez pas les bras et souriez à la vie avec votre fille et votre famille réunie!

    5
    sandrine64
    Dimanche 1er Mai 2011 à 15:41

    merci cela fait chaud au coeur


    nous continuons


    les sceance d orthoptiste commencent ce mois çi


    les semelles sont plaçees dans les chaussures


    reste plus qu a poser le diagnostique au centre referent


    merci a vous et surtout a roz qui ouvre de nouveaux horizons a ma famille


    je vais sans doute plus tard creer une association dys dans ma region afin que les enfants dys se rencontre et partage des moments ensemble.


    En effet, Morgane (ma fille) souhaite rencontrer et echanger avec des enfants comme elle. C est une voie a exploiter pour elle je pense et surtout cela peut apporter du reconfort de ne pas se sentir seule!


    encore merci pour ce blog il rechauffe vraiment


     

    6
    jackyquetzalyne Profil de jackyquetzalyne
    Dimanche 1er Mai 2011 à 16:01

    Merci Sandrine, c'est une bonne idée la création d'une association, c'est important de partager les joies et les difficultés rencontrées.


    Bizzzzzzzz à Morgane et à vous!


    Jacky


    P.S, Roz propose à Morgane de communiquer avec elle quant Roz ouvriera son blog à ses 10 ans au mois de juillet prochain comme je lui ai promis.

    7
    sandrine64
    Dimanche 1er Mai 2011 à 18:34

    merci,avec plaisir, morgane va feter ses  8 ans le 11 mai. Nous sommes encore dans les diverses demarches mais une fois le diagnostique (ce mot fait peur) posé pourquoi pas!   bonne route a toi roz et je suis certaine que nos chemins se croiseront ils sont deja tellement similaire (ma fille lit trés bien,lasse ses chaussures,fait de la danse et du trampoline avec brio,et a un coeur enorme, debordant d affection) Encore merci, vous etes toutes les deux notre rayon de soleil du week end. Ce n est pas insurmontable je les compris grace a vous deux et , ecouter son coeur c est deja trouver ensemble un moyen de parvenir a realiser ce qui est demandé a morgane.La dyspraxie est un rocher sur la route de Morgane ,au lieu d essayer de le pousser pourquoi ne pas le contourner et trouver d autres chemins??


    C est imagé mais tellement realiste , aux autres aussi de vois ce rocher! Merci roz ,merci jacky nous vous tiendront au courant, en attendant, on contourne les difficultées. Bises

    8
    jackyquetzalyne Profil de jackyquetzalyne
    Dimanche 1er Mai 2011 à 22:29

    L'histoire du rocher à contourner est une très belle façon de voir les "problèmes" de la vie, à la manière de confucius qui parle de déplacer la montagne en retirant chaque petite pierre. 

    A bientôt Sandrine et bonne continuation. Roz et moi serions contentes d'avoir des nouvelles de vous et de Morgane.

    9
    bulkette
    Lundi 24 Septembre 2012 à 23:19

    Bonjour,

    Je vous remercie d'avoir décrit la scolarité de Roz en primaire : ma fille Alicia  est en CM1 et est diagnostiqué dispraxique visuo spatiale, dyslexique et dysorthographie depuis le CE2.

    Elle avait de grosses difficulté depuis le CP, mais son institutrice n' a pas su détecté qu'il y avait un problème même si je lui avait fait la remarque. Il a fallu attendre son entrée au CE1 pour que sa nouvelle institutrice soupçonne quelque chose et le temps de faire tous les tests ... Alicia n'aimait plus aller à l'école et souffrait d'être différente. Puis nous avons déménagé et dans sa nouvelle école ils ont déjà eu un enfant dyspraxique dû coup Alicia bénificie d'adaptations qui la soulage et évite la fatigue : cependant les résultats scolaires sont pour l'instant insuffisant (il est vrai que cela fait a peine 1 mois que tout à été mis en place)

     Je me pose baucoup de questions quant à son avenir notamment au collège. J'espère qu'elle pourra avoir un ordinateur avant la rentrée en 6ème, je pense que cela la soulagerais beaucoup. Mais peut-être j"espère trop ... j'ai peur que même avec un ordinateur,elle n'y arrive pas.

    Aussi j'attend avec impatience la suite des descriptions de la scolarité de Roz.

    A bientôt

    10
    jackyquetzalyne Profil de jackyquetzalyne
    Jeudi 27 Septembre 2012 à 19:51

    Bonjour Bulkette, et merci pour votre ressenti!  L'avenir d'Alicia dépend uniquement de vos actions présentes! Roz a acquit une incroyable autonomie à sa rentrée en 6ème. Ce sera de même pour Alicia qui aura la maturité intellectuelle pour. Vos peurs sont des émotions négatives qui ne servent à rien d'autre qu'à accentuer votre angoisse, à limiter vos actions. Seul le moment présent importe, ne serait-il pas préférable de consacrer si vous le pouvez, du temps à aider Alicia à gommer ses lacunes et à toujours la soutenir? Cette présente aide lui sera profitable au collège, le programme du collège n'est-il pas la mise en pratique des acquis du primaire? C'est le cas, effectivement! Votre confiance en l'avenir rejaillira sur Alicia et la portera, à contrario votre angoisse l'affaiblira. J'aurai l'occasion d'écrire une nouvelle page sur la 6ème de Roz dès la fin du premier trimestre. Bien du courage et bizzzzzzz à Alicia!

    11
    Karibu
    Mercredi 20 Mars 2013 à 18:21
    Bonjour
    Merci de votre témoignage
    Ma fille de 9 ans est dyspraxique visuo spatiale, détecte en classe de ce1 par l association coridys,les démarches ont ete très longues et les divers bilans très fatiguant pour ma fille Maelle.
    Au début j ai beaucoup culpabilise
    Nous avons ete oblige de changer nos enfants d école pour que Maelle soit bien et que son trouble soit prit en compte. École prive ( toulon)et 20 mn de route de chez nous ( evenos)
    Actuellement maelle est en cm1 elle a difficulté mais sa nouvelle école l aide beaucoup
    Maelle est suivie par une orthophoniste une orthoptiste et une ergothérapeute, il faudrait qu elle aille également voir une neuropsychologue mais manque de temps et trop fatiguant pour ma puce ( qui est la 2° de 3 enfants).
    On a fait un dossier auprès de la mdph pour qu elle puisse avoir des aides ainsi qu un ordinateur mais malheureusement le dossier n a pas ete valide.
    Du coup je me sens démunie et impuissante, je ne sais pas vers qui me tourner pour aider au mieux Maelle.
    Je pense que j ai encore beaucoup de mal avec Maelle.
    Si vous avez des conseils, des adresses pour m éclairer et m aider c est avec plaisir
    Merci encore pour votre soutient et beaucoup de bonnes choses pour votre fille Roz et vous meme
    12
    jackyquetzalyne Profil de jackyquetzalyne
    Vendredi 22 Mars 2013 à 22:27

    Bonjour Karibu, ne désespérez pas votre P'tite Maëlle est prise en charge comme vous le précisez par un orthophoniste, une orthoptiste et une ergothérapeute, vous vous êtes bien entourées par l'association Coridys, Maëlle ne peut qu'avancer!

    Je ne connais pas les clauses du refus de votre dossier MDPH et ne connais pas non plus toutes les données administratives. Si Maëlle n'a jamais eu de bilan neuropsychologique, il se pourrait peut-être que cela ait fait défaut dans votre dossier de prise en charge? Mais cela reste de l'ordre d'une supposition!

    Pour notre part, nous avons depuis la maternelle un porte document lutin dans lequel se trouve tous les courriers et examens de Roz que ce soit en pédologie, qu'en psychomotricité, orthoptie, orthophonie, ergothérapie et orthodontie ainsi que toutes les factures restant à notre charge. Nous avons fournis une copie de tout ce dossier à la MDPH et inclus un courrier personnel explicatif.

    Il est vrai que pour notre premier dossier à la Martinique Roz a été favorisé par le CMPP (centre médico psycho pédagogique) qui a réalisé un second bilan neuropsychologique, le tout premier ayant été fait quand Roz était en maternelle par  la neuropédiatre du CHU comme précisé dans mon article.

    Si cela n'a pas encore été le cas, prenez contact à nouveau avec la MDPH afin de discuter du cas de Maëlle et de ce qui a manqué à votre dossier et leur demander à quel moment vous pourriez refaire une autre demande de prise en charge.

    Avant de terminer ce message, j'ai écrit ce jour un nouvel article sur le premier parcours de Roz au collège que je vous invite à lire, je parle de l'utilisation de l'ordinateur, vous verrez que ce n'est pas encore au top car à la Martinique Roz a eu un arrêt dû au départ de son ergothérapeute et au non remplacement de celle-ci durant un certain temps.

    Je parle aussi de notre changement de vie, de pays, tout ceci a fortement retardé son apprentissage de l'ordinateur. Vous pouvez néanmoins acheter un petit ordinateur portable pour Maëlle et cacher les touches de celui-ci avec des gommettes rondes autocollantes de 2 couleurs différentes à droite (rouge) et à gauche (jaune) par exemple et de télécharger gratuitement sur le net le logiciel "Rapid typing", elle pourra ainsi s'entrainer. Son ergothérapeute a peut-être déjà entamé des séances avec elle sur l'ordinateur?

    J'espère avoir répondu à vos attentes. Bien du courage! Et bizzzzzz à Maëlle qui porte le même prénom que ma fille ainée.

    Elles sont très volontaires les "Maëlle", très indépendantes avec un caractère de leader, ce qui constitue un atout non négligeable!

    13
    aur0ck Profil de aur0ck
    Vendredi 19 Juillet 2013 à 12:31

    A tous les parents d'enfants dyspraxiques, je suis moi-même dyspraxique, j'ai 22 ans et je me propose de vous aider pour comprendre votre enfant, parce que il n'est effectivement pas facile de comprendre les difficultés d'un enfant dyspraxique si on ne l'est pas, c'est pourquoi dans mon blog, j'ai fait une rubrique dyspraxie, une idée qui m'a été donnée par Jacky, et d'ailleurs je te remercie beaucoup pour cette solution que tu m'as proposé ! 

     

    Ce fut une rencontre super à votre arrivée en France Métropolitaine, et Roz est une petite fille formidable, comme sans vouloir me venter, sont tous les dyspraxiques, même si certains nous voient comme des "débile", beaucoup d'élèves de ma classe me voyait comme ça, à cause de certains comportements qui ne sont pas de notre âge (il m'arrive parfois de faire des choses qu'un enfant de 10 ans ferais mais que logiquement à mon âge je ne devrais plus le faire !), nous avons une force de volonté grandiose qui nous sert à avancer malgré les moqueries et les difficultés incomprises ! 

     

    Voilà je voulais juste ajouté ça, alors n'hésitez pas à consulter mon blog ! J'ai créé ce blog car je n'ai jamais vraiment arrivé à trouver de témoignages d'adultes dyspraxiques et que j'ai des amis dyspraxiques aussi qui sont un peu plus jeunes que moi et qui se posent également des questions sur comment ça va se passer plus tard ! Je trouve ça vraiment dommage parce que du coup en tant que dyspraxique adulte et bien on ne sait pas trop comment faire et on essaye de trouver des solutions et malheureusement on trouve beaucoup plus souvent des blogs comme celui de Jacky qui raconte la vie de son enfant dyspraxique vu de l'extérieur ! 

     

    C'est pour cela que j'ai trouvé fort important de rencontrer Roz et de parler avec elle pour essayer de lui donner des tuyaux pour réussir, comparer nos difficultés et essayer des choses ! 

     

    Je suis à votre disposition pour d'éventuelles rencontres avec votre enfant, pourquoi pas ! J'avais pour projet récement de monter une association pour comprendre les difficultés des dyspraxiques ! Car beaucoup de professeur ne comprennent pas nos difficultés d'ailleurs comme le fait de nous dire d'aller plus vite pour ranger ses affaires, je l'explique dans cette article : http://aur0ck.ek.la/les-profs-qui-disent-depeche-toi-j-ai-pas-que-ca-a-faire-a53484073

     

    Voilà bonne lecture à tous ! à bientôt ! 

    14
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 20:22

    Merci Aur0ck pour ton témoignage, en effet il y a peu d'adultes qui parlent de leur dyspraxie, c'est super ce que tu as déjà accompli et continues à faire. Tu as énormément de courage et de volonté qui te permettent de te surpasser et de déplacer les montagnes.

    J'ai apprécié la vidéo que tu as mis sur ton blog "C'est pas Sorcier" qui parles de ces handicaps, super reportage! 

    Je comprends tout à fait quand tu parles de tes comportements enfantins, cela dit, je ne remarque pas du tout ce genre de comportements chez Roz. Elle aime toutefois jouer, comme tous les enfants de son âge et préfère la compagnie des plus petits qu'elle. Mais je pense qu'elle aime materner et protéger les plus petits et se sent plus en sécurité avec eux. Au plaisir de se revoir! Jacky

    15
    Lundi 23 Septembre 2013 à 14:49

    Le comportement enfantin tu le retrouveras peut-être plutôt quand elle sera adulte ! Parce que là c'est normal elle est encore jeune mais moi mon entourage à trouvé qu'en grandissant bah y'avait certaines choses que les adultes de faisait pas parce qu'ils sont adultes et que moi même en étant adulte (se moucher quand un petit enfant par exemple, manger salement...) c'est ça les comportement d'enfant dont je parle et me parle mon entourage ! 

    C'est pareil faire la cuisine m'est très difficile y'a des choses que Sylviane arrive à faire et que moi je suis incapable de faire ! donc voilà ! 

    En tous cas merci pour tes encouragements ça fait plaisir ! 

    16
    ML
    Vendredi 31 Janvier 2014 à 08:04

    Comment pouvez-vous conseiller le thamographe pour des enfants dyspraxiques?

    Essayez donc de faire tracer par un enfant dyspraxique, un cercle en tenant le centre du cercle d'une main et en traçant de l'autre.

    Essayez donc de lui faire trouver la bonne graduation s'il est dyspraxique visio-spatiale.

    Le tracé de figures géométriques pour un enfant dyspraxique ne passe pas par des instruments mais par des logiciels de géométrie.

     

    17
    audepic
    Mardi 22 Avril 2014 à 09:51

    Merci ! le temps consacré à ton blog témoigne de la passion que tu as pour ta fille.

    Pour une mémorisation ultra rapide des tables ou poésies essayer le phosphénisme http://www.levieuxsage.com/articles/print.php?id=27

    Puis pour éviter d'arracher des dents définitives et de porter un appareil dentaire douloureux il y a la méthode de l'activateur ! http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/conseils-et-astuces/la-dentosophie-notre-bouche-est-le-miroir-de-notre-sante-5446

    BISOUS A NOZ ! A bientôt j'espère.

     

    18
    Dimanche 25 Mai 2014 à 08:12

    Bonjour ML, je vous remercie de votre intervention et tiens à vous préciser qu'effectivement le thamographe n'est pas adapté aux enfants dyspraxiques en général, néanmoins, ma fille Roz arrive à tracer les cercles mais le reste est encore laborieux! Je retire ma préconisation bien que ce soit une invention ingénieuse. Bien à vous! Jacky 

    19
    Dimanche 25 Mai 2014 à 08:29

    Bonjour Audepic! Le phosphénisme pour la mémoire et l'activateur pour les dents? Je ne connais pas ces deux techniques, je suis un peu septique mais pourquoi pas, je ne ferme pas la porte, il me faut un peu de temps de temps de réflexion et de compréhension. Nous avons signé un protocole d'accord assez long de 5 ans chez un orthodontiste, le processus est entamé et ne pouvons revenir dessus. Bien cordialement. Jacky

    20
    Laure
    Dimanche 10 Mai 2015 à 14:20

    Bonjour,


    Merci de partager votre expérience en tant que parents car il est vrai que la dyspraxie est encore mal connu aujourd'hui. 


    Ma fille de 10ans 1/2 vient d'être diagnostiquée: dyspraxie visuo-spatiale comme votre fille. Nous avons tous les bilans : neuropsy, orthophonie, psychomoteur et compte rendu du médecin du centre des troubles de l'apprentissage qui a posé le diagnostique. Je viens de faire un dossier à la MDPH avec certificat médical, projet de vie... 


    Ma question est la suivante : pour bénéficier de l'AEEH, il faut avoir un handicap = ou sup à 80 % ou 50 % dans certains cas. la dyspraxie visuo spatiale rentre t-elle dans ce cas de figure ? 80 % c'est énorme et j'ai peur que le dossier de ma fille soit refusé ; je ne suis pas sûre que son handicap atteigne ce taux là. J'avance tous les frais pour la psychomotricienne ce qui est lourd financièrement et le médecin préconise un suivi psychologique également mais en libéral et non plus au CMP.  De plus, des aménagements pédagogiques ont été demandés car ma fille rentre au collège et je suis très inquiète.  


    Savez-vous, si l'AEEH est refusé car taux inférieur à 80 %, quels sont nos recours pour la prise en charge des frais de rééducation...


    Je n'ai pas été très bien renseignée par le médecin et avec le recul, je me pose beaucoup de questions. Dans le formulaire de demande, elle a barré le cadre demande d'AEEH me disant que ça ne me concernait pas. Je trouve ça assez curieux. Qu'en pensez-vous ?


    Merci par avance pour vos réponses.


     


     


     


     


     

    21
    Mercredi 13 Mai 2015 à 21:18

    Bonjour Laure, il m'est difficile de répondre à vos interrogations à la place des professionnels étant moi-même un simple parent mais je vais tenter de vous aiguiller.

    Nous avons entamé le parfait parcours du combattant pour que ma fille Roz puisse progresser dans sa vie. Les fruits sont au rdv alors n'hésitez pas à sonner à toutes les portes, il est judicieux d'avoir plusieurs sons de cloches.

    Il serait donc souhaitable de poser toutes vos questions et d'un, (l'ordre n'est pas obligatoire)

    de vous renseigner auprès d'une association faisant partie de la Fédération Française des Dys mais surtout de deux

    de vous faire aider par l'enseignant référent de votre enfant et de trois,

    de demander si possible une place pour votre fille au sein d'un Sessad (prenez contact en direct avec eux) afin qu'ils puissent la prendre en charge directement pour la psychomotricité, l'orthophonie, l'ergothérapie, le suivi psychologique ect...

    Concernant votre question pour bénéficier de l'AEEH, je ne connais pas la réponse exacte, mais n'hésitez pas à demander à un conseiller de la MDPH, il sera à même de mieux vous informer. En tout état de cause, ma fille Roz est reconnue MDPH pour un taux d'incapacité > = 50% et < 80 % en tant que dyspraxique visuo spatiale et a droit à l'AEEH.

    En espérant que ces réponses vous permettront de progresser dans votre parcours.

    Ne baissez surtout pas les bras, frappez à toutes les portes, une, deux ou x portes vont s'ouvrir en action-réaction!

    Bizzz  Jacky

    22
    Papillon
    Mardi 29 Septembre 2015 à 19:35
    Bonjour, Je tiens à remercier la maman de Roz pour ce site riche en informations sur la dyspraxie. Je vivais en Afrique et la dyspraxie est peu connu, ma fille est épileptique et suite à un bilan médical en france les médecins nous ont annoncé qu'elle est dyspraxique visuo spatiale associé à d'autres Handicap. Je suis rentrée chez moi avec des questions sans réponses. À l'école, on me convoquait pour me dire que ma fille est malvoyante,feneante ou paresseuse. Impossible de leur expliquer qu'elle est dyspraxique, un terme tjrs mal connu.
    Le fait de resider en Afrique sa prise en charge scolaire était très difficile et des fois quasi impossible. Mais grâce à votre site j'ai réussi à l'aider dans son quotidien et à faire participer la famille et les amis, nous avons mis en place pour elle toutes les rééducations nécessaires malgré l'absence des certains spécialistes en Afrique, par ex un kiné à la place d'un psychomotricien, un psychiatre à la place d'un pedopsychiatr.Pour accepter son handicap, on mettait en avant toutes ses performances et son potentiel, théâtre, musique, chant, et on eleminait tous ls jeux difficile pour elle au sein de la famille. On l'encourageait tous ls jours, elle a appris à accepter sa différence à expliquer à ses amis son handicap et à avoir confiance en elle. On a un intégré les langues dans son quotidien, elle parle français anglais et arabe. Mais elle n'arrive tjrs pas à lire et à écrire et pourtant elle est épanouie et bien équilibrée et ça c'est très important pour les enfants.Cette année, nous sommes rentrés en france pour l'aider dans ses apprentissages scolaires mais malheureusement nous menons un combat des combattants.

    Cordialement
    23
    MARZA
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 10:52

    Bonjour,

    Maxence, mon fils de 12 ans, est dyspraxique. Il est en 5ème, suit un parcours scolaire normal et obtient des résultats satisfaisant. Comme Roz, sa dyspraxie a été détectée en maternelle et donc prise en charge rapidement. A l'heure actuelle, il n'a plus qu'une heure d'ergothérapie tous les 15 jours, puisqu'il est autonome sur son ordinateur pour les cours et qu'il a bien progressé. Il pratique le rugby, précédemment il a fait 2 ans de batterie et 1 an de judo.

    On m'avait qu'un enfant dyspraxique est un enfant magnifique. Effectivement, ils ont ce handicap, mais à côté, ils ont quelque chose de plus. Maxence a une joie de vivre incroyable, une volonté de fer, un esprit, un humour que peu de personnes ont encore à l'heure actuelle...

    Cordialement

    Aurélie

    24
    Papillon
    Lundi 5 Octobre 2015 à 12:10
    Bonjour,
    Ma fille vient d'être enfin orientée au collège avec une aide individualisée à temps plein par une avs, elle n'a pas encore fait sa rentrée, ns attendons la notification de la mdph.
    On est triste prck Nagwine n'a pas fait sa rentrée alors qu'on est en octobre.
    J'ai téléphoné à la mdph et on m'a répondu que ma fille fera sa rentrée dès qu'on trouvera pour elle une avs!! Est ce que vs savez combien dure le temps de recruter une avs?
    Merci de votre réponse.
    25
    Lundi 5 Octobre 2015 à 18:46

    Bonjour Papillon, le délai d'attente des décisions de la MDPH est de 4 mois. Néanmoins,  comme précisé dans mon article sur "Dyspraxie visuo spatiale au Collège", l'école privée dans laquelle ma fille Roz est scolarisé a pris en charge le salaire d'un AVS en attendant la décision MDPH. De ce fait, nous n'avions donc pas eu à attendre. En effet, nous sommes arrivés à la Métropole au mois de décembre et l'AVS était présent à la rentrée des vacances de Noël. Ayez le courage et de la persévérance pour votre fille. Jacky 

    26
    Lundi 5 Octobre 2015 à 19:09

    Bonjour et merci Aurélie pour votre récit sur Maxence. Comme vous le dites si bien, un enfant handicapé est un cœur ouvert à l'amour, au courage sans limites, à la persévérance. Il faut juste que la société les accepte avec leur handicap et mette tout ce qui est possible pour leur faciliter la vie étant donné que cet handicap les bride. La route est longue mais fort heureusement, ils ont tellement de ressources qu'ils arrivent à nous porter, nous leur proche. Bien à vous. Jacky

      • Lundi 12 Octobre 2015 à 12:50

        tellement vrai ce que tu dis jacky

    27
    Lundi 12 Octobre 2015 à 20:46

    Bonjour Aurélie, merci pour ton p'tit mot, l'espace des dys, tu peux nous en parler en long et en large, n'est-ce-pas! Chers internautes, je vous présente "Aurélie". Aurélie a encore un pied en étude et un autre dans monde du travail. Son parcours, il est exemplaire et courageux et ce en monts et merveilles, malgré l'adversité. Bravo ma belle, continue! Bizzz de bizzz d'Amour

    28
    anne catherine
    Mardi 23 Août 2016 à 11:30

    Merci pour votre travail de collecte de données concernant la dyspraxie et vos témoignages. Moi même maman d'une jeune fille dyspraxique votre site et une manne d'informations très utiles.

    Les professionnels de l'éducation nationale pourraient eux-même s'en inspirer....

    29
    Dimanche 28 Août 2016 à 16:44

    Bonjour Anne Catherine, Savoir tout juste par vos quelques lignes que j'ai pu à mon échelle, contribuer à vous aiguiller, me donne souffle et courage. En retour, que ce souffle et ce courage voyage jusqu'à vous! Bien à vous! Jacky

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :