• EAT "Chronique d'un fauve dans la jungle alimentaire"

     

     

    Rien à dire, tout à écouter!

     

     Gilles Lartigot   : Le pouvoir de l'alimentation

     

     

    Index

    EAT, le livre qui nous parle

    Au gré du hasard, des rencontres!

    Les animaux d'élevage sont sensibles à leur cadre de vie

    Que va t-on pouvoir manger?

     Les abeilles deviennent stériles

     Et les fruits et légumes, peut-on encore les manger?

    Des fruits et légumes vivants

     Le temps de priorités

    Nos convictions profondes

    Cit'action

     

     

    Et puis!

    Lire son livre qui parle vrai!

    "EAT Chronique d'un fauve dans la jungle alimentaire"

     

     Index

     

     

     

    EAT, le livre qui nous parle

     

    J'ai pris un immense plaisir à la lecture du livre de Gilles Lartigot, son écriture est fluide, douce, ponctuée de mots justes et percutants à la portée de tout un chacun,

    mots qui, je pense ne laisseront personne indifférent, comme cela a été le cas pour moi, ainsi que les photos d'ailleurs de Valérie Baccon!

     

    Au fil de la lecture, j'ai eu cette impression qu'il me parlait de visu comme on discute avec un ami d'un sujet qui nous tient à cœur.

     

    Certains chapitres sont courts mais concis,

    le principal est dit!

     

    Prioriterre équilibre acido-basique du corps avec Gilles Lartigot 

     

     

    J'ai appris bien des choses, je me suis posée bien des questions et pourtant,

    je suis une personne convertie à la cause du "bien mangé"!

     

     

    Son leitmotiv? 

    Comme il le précise dans le livre, est de partager et non pas de nous convaincre,

    mais plutôt de nous tenir informé afin que seul notre libre arbitre nous incite à changer radicalement notre mode alimentaire. 

     

    Nous avons beau avoir un panel de reportages, de livres et d'informations à notre portée mais conservons encore nos œillères et ne réalisons absolument pas la portée majeure de nos inactions.

     

     

    Manger peut il nuire à notre santé ?

    Documentaire d'Eric Guéret et Isabelle Saporta

    "...Pommes, porc, saumon et pain: quatre des aliments les plus consommés en France ont été traqués par la journaliste Isabelle Saporta et analysés par cinq scientifiques renommés. Ce qu'ils ont pu filmer confirme que nos assiettes regorgent de pesticides, antibiotiques ou métaux lourds et sont devenues des menaces pour notre santé..."

     

     

    Je pense que Gilles Lartigot dans son livre "EAT Chronique d'un fauve dans la jungle alimentaire", nous a permis d’ôter ces œillères encore persistantes afin de prendre enfin conscience des messages que les autres avant lui s'évertuaient à nous transmettre.

    C'est pour cela que dans ma cit'action, je parle de lui et de son action en terme de don charismatique.

    Index

     

     

      

    Au gré du hasard, des rencontres!

     

    Gilles Lartigot fait confiance à son instinct,

    il relate dans son livre le contenu de ses interviews que des hasardeuses rencontres ont mises sur le chemin de son destin.

     

    Mais vous savez, il n'y a pas de hasard, n'est-ce pas!

     

    Ainsi, le professeur émérite Pierre-Marie Martin insiste dans le livre sur,

    les dangers des nombreux perturbateurs endocriniens (pdf Sabotage hormonal) (pesticides, engrais, plastiques, additifs alimentaires, médicaments (documentaire "Les Médicamenteurs"), moyens contraceptifs dont la pilule, phyto-oestrogènes), (documentaire envoyé spécial "La pilule en question") présents dans,

    nombre de nos aliments (lait, céréales, viandes, poissons, épices, fruits et légumes et dérivés transformés, ect...) ainsi que,

    dans les contenants alimentaires (film plastiques, papier aluminium, ustensiles de cuisine en alu ou avec revêtements, conserves, bouteilles en plastique ect...),

    dans les lingettes, parfums, produits de toilette, de beauté, jouets, peintures, colles, vêtements ect...

     Le liste est longue!

     

    Et il précise le

    rôle clef d'une alimentation saine et bio,

    le radical changement que nous devons opérer dans nos comportements d'achats de produits manufacturés faits à base de toxines,

    et ce,

    afin d'enrailler l'effet nuisible de ces perturbateurs destructeurs de vie.

     

    Une phrase choc du professeur apparaît dans le livre, phrase qui devrait nous faire autant bondir que réfléchir :

      

    "Les perturbateurs endocriniens féminisent les espèces et rendent les mâles stériles". (documentaire "Mâles En Péril")

     

    Ces perturbateurs emmènent leur lot de conséquences alarmantes,

    outre cancers, féminisation et stérilité des hommes, le professeur Martin confirme que :

     

    "Nous transmettons aussi les perturbateurs de génération en génération".

    Pour plus d'explications sur la transmission intergénération, je vous invite à lire mon article "Histoire d'un jeûne et d'une flore intestinale" et plus particulièrement de visualiser la vidéo "Epigénétique, nous sommes ce que nous mangeons!!!"

     

    Par nos choix et non choix, nos comportements alimentaires et sociaux, nous stérilisons notre propre famille, nous impactons l'avenir de nos enfants et contribuions à la radiation sur terre de notre propre descendance. 

     

     

    "La mort est dans le pré" Documentaire d'Eric Guéret 

    Index

     

     

     

    Les animaux d'élevage sont sensibles 

    à leur cadre de vie

     

    La lecture de l'échange poignant de Gilles Lartigot avec Jean-Luc Daub, m'a donné la chair de poule. J'avoue avoir lu ce chapitre avec le ventre noué et pourtant je suis loin d'être une chochotte.

     

    Jean-Luc Daub souligne des faits constatés durant 15 ans dans les abattoirs, me faisant prendre conscience de choses auxquelles j'étais à mille lieux de penser bien que,

    j'ai eu l'occasion une fois durant ma scolarité en lycée agricole de faire une visite dans un abattoir

    et,

    me rends compte que je n'avais pas réalisé la portée de la souffrance des animaux d'élevage qui ne voient ni la lumière du jour, ne sentent pas l'air frais des champs, ni le vent caresser leur peau, ne peuvent se rouler sur la terre-mère pour se gratter, ni se débarrasser des parasites et courir, s'étirer les membres ankylosés, 

    en fait ils n'ont pas de bien-être naturel!

     

    Je me rends compte que nous apprenions adolescent à rentrer dans le conformisme des études agricoles en occultant inconsciemment la souffrance des animaux d’élevage qui ne sortent des bâtiments que pour aller à l’abattoir.

    Etant donné que personne ne nous en disait mot, nous entions dans la norme établie et cela nous semblait tout à fait normal d'apprendre ces techniques d'élevage.

     

    Mais est-ce normal, comme indiqué dans son livre que 16 poules aient comme surface de vie l'équivalente à une feuille A4 par poule, vivant leur vie entière à l'éclairage artificiel, tout comme les porcins, les lapins... d'ailleurs?

     

     

    Le mot employé dans le livre pour traduire ces élevages est "Centres concentrationnaires".

    Ces lieux dans lesquels ils sont concentrés sont stressants pour ces animaux qui reçoivent en sus une nourriture malsaine chargée d'un taux azoté trop important, source de toxines dégénératives puis, 

    afin de les tenir un tant soit peu en forme, leur sont administrés des vaccins, antibiotiques, vitamines chimiques ect... (Documentaire "Adieu veau, vache, cochon, couvée")

     

    Réflexion faite, on est ce que l'on mange n'est-ce pas?

    Donc,

    à consommer une viande stressée, ne devenons pas nous même des êtres stressés?

    Et,

    à ingurgiter des antibiotiques par le biais de notre alimentation, ceux-là même qui sont sensés, en cas de besoin de nous soigner, n'ont alors plus aucun effet.

     

    "Les antibiotiques, pas automatique" prône la pub, mais pourquoi sont-ils automatiquement insérés dans votre alimentation de tous les jours?

     

     

    Il existe pourtant d'autres modes d'élevage respectueux des animaux, de la nature et de notre santé,

    mais ils ne sont pas nombreux, en effet ils ne sont pas autant favorisés et reçoivent peu ou pas d'aides du tout et pourtant,

    ce sont ces types d'élevages familiales qui ne coûtent ni à la nature, ni à notre santé, ni à notre portefeuille étant donné que toutes les aides octroyées viennent de nos impôts,

    ces mêmes impôts qui sont si mal distribués, beaucoup pour les grands et bien peu pour les petits de type biologique, ceux justement qui nous sont bénéfiques.

    C'est ainsi qu'un arrêté du 7 mars 2015 annonce une réduction de 25 % des aides au maintien pour les producteurs bio.

     

     

    Le choix, nous l'avons, nous l'avons dans le choix de notre mode de consommation en privilégiant :

    • les produits bruts et frais en lieu et place des produits transformés, 
    • la qualité au lieu de la quantité,

     car, 

    la qualité signifie besoins inférieurs en quantité donc bien peu de dépenses en aliments utiles, allégeant notre porte feuille et bienfaisants pour notre corps, en parfaite harmonie avec notre santé et notre bien-être,

     

    la quantité passe obligatoirement par beaucoup plus de dépenses dont certaines sont, au point de vue nutritionnelle bien souvent inutiles, plombant notre porte monnaie, encrassant notre corps au détriment de notre santé et de notre bien-être.

     

    Pesons donc le pour et le contre, vous vous rendrez bien compte où penchera la balance!

     

    Dans le bonus du documentaire "Les moissons du futur" de Marie-Monique Robin,  l'universitaire Catherine Badgley, parle des données de son étude comparative réalisée en épluchant trois cents études scientifiques réalisées dans cinquante-trois pays entre l'agriculture biologique et conventionnelle. Elle prouve qu'une agriculture respectueuse de l'environnement bio peut nourrir le monde:

    documentaire "L'agriculture biologique produit autant sinon plus que l'agroindustrie"

     

    Dans le même contexte, une nouvelle étude demandée par le ministère de l’agriculture à l'Institut technique de l'agriculture biologique (ITAB) qui lui-même fut épaulé par l'Inra a été publiée en novembre 2016. Elle quantifie et chiffre économiquement les externalités de l’agriculture biologique par rapport à l’agriculture conventionnelle.

    « Synthèse étude alimentation bio amenites-ab-synthese-nov2016-1.pdf »

     

    Un seul pays dans le monde fort de ses 750 000 habitants, a saisi l'enjeu du futur ainsi, le Bhoutan est en passe de devenir un pays 100% bio.

     

    Il y a bio et bio, vous n'aurez pas la meilleure traçabilité dans le bio à grande échelle (documentaire "Produire bio, un business comme les autres?") que celle que vous aurez en allant directement chez le petit producteur près de chez vous en effet, celui-ci pourra vous expliquer son éthique, vous pourrez voir de vos yeux vu sa technique de production et être acteur de votre libre arbitre. 

     Index

     

     

    Que va t-on pouvoir manger?

     

    Après ce triste constat, Gilles Lartigot pose la question sur la consommation de viande ou de poisson, une question aussi pertinente que perturbante! 

     

    Or,

    la Norvège alerte sur la dangerosité de son saumon,

    or,

    les médecins demandent d'éviter de s'alimenter de saumon d'élevage nourris à base de farines animales, antibiotiques et pesticides...

     Alors que lui reste-il comme solution alimentaire?

     

    J'aime à lire cette phrase qui souligne ses choix :

    "On dit que l'appétit vient en mangeant, moi je serais tenté de dire que le besoin de manger des légumes vient avec la connaissance des bénéfices nutritionnels des végétaux."

     

     

    L'artiste Devin Townsend explique ouvertement à Gilles Lartigot son végétarisme,

    chose rare, il n'a pas tendance à mettre en avant ce choix de vie.  

    Il précise, que nous sommes libres de nos choix alimentaires, effectivement!

     

    Il croit, je cite :

    "La connexion spirituelle que nous avons envers la nourriture est directement lié à notre propre développement émotionnel".

     

     

    Gilles Lartigot parle des vertus de divers plantes et fruits.

    J'ai eu un grand sourire de satisfaction en constatant que l'eau de coco entrait dans la liste de ses supers aliments.

    Je le confirme, l'eau de coco outre ses vertus, est simplement une pure merveille de Dame Nature, d'une saveur indéfinissable, plus qu'exquise!

     

    Gilles Lartigot protège sa flore intestinale et ce, sans se faire duper par des pseudos alicamenteurs précise-t'il, en consommant du miso, des jus d'herbe de blé pour régénérer son sang, le vert, c'est la vie note-t-il!

    Il parle de son potager dans sa cuisine à base de graines germées, ect...

     

    Et protéger sa flore intestinale, c'est aussi éviter tout aliments toxiques pour elle,

    comme l'aspartame présent dans les produits allégés et ce, même dans les médicaments, comme le lait chargé d'hormones, de pesticides, de stress, ce même lait que les mamans donnent à leur bébé qui déstabilise leur flore intestinale qui a à peine eu le temps de trouver son équilibre.

     

    Cette flore sensée nous aider à digérer, à faire barrière aux toxines et autres, ne joue plus son rôle, rendant les enfants hyperactifs, allergiques qui,

    sans immunité s'affaiblissent face au moindre rhume...  

     

     

    Gilles Lartigot annote une citation qui m'a marquée, celle de Jeffrey Moussaieff Masson "Le cochon qui chantait à la lune" .

    Il dit dans ces termes que,

    retirer son veau à une vache, entraîne une détresse mentale et physiologique que seule une femme qui a perdu son enfant à la naissance est capable de comprendre.

     

    Mais, il en va de même pour les veaux abandonnés à leur triste sort de devoir sans amour maternel, ingurgiter un lait reconstitué. 

    (documentaire Food Inc, "Les alimenteurs")

     Index

     

     

     Les abeilles deviennent stériles

     

    Gilles Lartigot transcrit sa conversation avec Anicet Desrochers, un apiculteur hors norme du reportage "La reine malade", reportage qui a influence sa vision de la qualité d'un miel qui se veut thérapeutique. (documentaire "Le miel dans tous ses états")

     

    En effet Anicet Desrochers fabrique un miel extrait à froid, un miel cru que Gilles Lartigot adore, pour cause!

    Ce miel est chargé de tous les bienfaits de Dame Nature.

     

    Les abeilles deviennent stériles à causes de tous ces cides et plantes transgéniques qu'elles butinent.

     

    J'étais loin d'imaginer qu'on pouvait ballotter à travers un pays des colonies d'abeilles,

    esclaves pollinisatrices,

    en leur donnant des antibiotiques et tous les cides possibles afin de les maintenir en vie dans cette vie infernale qu'on leur fait subir.

     

    D'autres phrases clefs du livre nous amènent  à réfléchir :

    "Les abeilles ne produisent pas seulement du miel, leur fonction première est la pollinisation de nos cultures.

    Les abeilles meurent, notre agriculture meurt.

    Si l'abeille venait à disparaître, l'homme n'aurait plus que 5 années à vivre" avertissait Albert Einstein."

     Index

     

     

     

    Et les fruits et légumes, peut-on encore les manger?

     

    Les fruits grands pourvoyeurs de cides en tout genre ne sont pas en reste. 

    Le professeur Martin indique qu'une pomme reçoit 25 à 30 pulvérisations et,

    l'agronome Claude Aubert précise que le raisin en a 26.

     

    Le professeur Martin nous apprend dans AET, qu'une pomme agressée par des insectes a un nombre plus important de polyphénol et donc a plus d'antioxydants qu'une pomme brillante de mille feux de pesticides.

     

    Il demande aux parents d'éduquer leurs enfants au vrai sens de la nature.

    "Tu vois, cette pomme est meilleure pour ta santé car elle s'est faite agresser et elle a réagi".

     

    Les dires du rappeur Shurik'n du groupe IAM vont dans le même sens, les enfants n'ont qu'une envie et ne désirent que les produits vus sur les pubs or nombre de ces produits sont néfastes à tous points de vue pour eux. 

     

     

    A ce sujet, je me permets de faire un p'tit aparté en me basant sur les écrits de l'ingénieur agronome "Christian de Carné-Carnavalet dans son livre, "Agriculture biologique-une approche scientifique".

    Pour résumer Christian de Carné-Carnavalet explique que :

     

    "Dans la cadre d'une agriculture bio prospectrice des plantes, de l'environnement, du sol et de la vie qui y foisonne,

    il existe une interrelation entre plantes et micro-organismes.

    Cette vie du sol (champignons, bactéries, vers de terre ect...) amplifie la concentration en minéraux et donc la qualité nutritive et gustative des fruits et légumes, source bienfaisante pour les animaux et les hommes qui les consomment.

     

     En outre en cas d'attaque,

    une plante est soit amenée à mettre en place ses propres mécanismes de défenses,

    soit perçoit les signaux des éliciteurs transmis par les bactéries et mycorhizes (champignons) du sol.

    Ces signaux l'incitent à activer des phytohormones codant la production de métabolites secondaires, dont font partie ces fameux compléments alimentaires et huiles essentielles par exemple.

     

    Les métabolites secondaires sont 20 à 50% supérieurs en production bio par rapport à une production conventionnelle.

    Ces métabolites secondaires jouent, pour notre plus grand bien, sur l'odeur, la couleur, la saveur favorisant la conservation des fruits et légumes et par ricoché la conservation d'une bonne santé, ce sont :

     

    • Les composés phénoliques qui permettent à la plante de se défendre contre les attaques fongiques et rayonnement UV (flavonoïdes et acides phénoliques), par exemple les pigments présents dans les fleurs et fruits rouges contribuant à attirer les insectes pollinisateurs.

     

    • Les terpénoïdes (caroténoïdes et limonoïdes) favorisant les goûts, parfums et la couleur jaune des fleurs.

     

    • Les alcaloïdes (idoles) comme les anesthésiques locaux et stimulants (cocaïne, café, nicotine) et les analgésiques (morphine)...

     

    • Les composés soufrés (glucosinolates) des brassicaceae (anciennement crucifère, toute cette grande famille des choux) constituant des acides aminés soufrés présents dans la vit B, glutathion, collagène, chondroitine, kératine, glucosamine, acide lipoïque, coenzyme A, indispensable à notre métabolisme.

     

     

    Fait important,

    dans les aliments bio d'origine végétale les taux de nitrates sont bien inférieurs.

    Par exemple, dans le cas d'une nourriture trop riche en composés azotés chez les animaux, celle-ci provoque une diminution du transport de l'oxygène dans le sang, peut poser des problèmes au niveau de la glande thyroïde et entraîner des carences en vit A.

    De plus, 

    Christian de Carné-Carnavalet précise que les nitrates peuvent se transformer dans leur estomac et dans leur intestin en nitrosamines, une substance gravement cancérigène.

     

    Il insiste sur le fait qu'une plante recevant en abondance eau et nutriments, surtout en azote reçoit un grand choc physiologique qui se traduit par l'augmentation de sa production de glucides par la photosynthèse,

    créant un pic de sa croissance végétative et une production de caroténoïdes et ce,

    au détriment d'éléments essentiels pour l'homme comme l'acide ascorbique (vit C) et des polyphénols, misent en place lorsque son cycle de reproduction se déclenche,

    l'azote retardant la floraison et fructification.

     

    Ces mêmes conditions produisent une augmentation en nitrate dans les fruits et légumes, préjudiciables pour la santé des plantes et des hommes.

     

    Or la vit C et d'autres antioxydants augmentent la capacité de la plante à éliminer les radicaux libres occasionnés par les stress de nuisibles et d'autres stress climatiques comme la chaleur, le froid, l'eau et leurs variations.

     

     

    La nitrosamine est la même substance qui se trouve dans les additifs alimentaires des charcuteries, les fumés de tabac, moteurs diesels..., je vous laisse lire ce qui précise wikipédia à ce sujet: nitrosamine

     

    En gros, en consommant des fruits et des légumes richement pourvus en eau et en azote (bien gros-gras-dodus mais sans aucun goût), nous nous retrouvons avec un bel adonis bien calibré qui a passé sa phase enfantine et juvénile à se gaver de sucrerie puis est arrivé à l'âge mature-adulte tel un cheval de course, une voiture F1.

     

    C'est exactement ce qui se passe avec semences des fruits et légumes F1 utilisées en bio ou en conventionnels qui sont en plus stériles ou dégénératrices.

    D'où l'utilité pour les paysans et les particuliers de se tourner vers des semences anciennes reproductives qui prennent le temps de pousser et de donner le meilleur de la terre.

     

    En effet ces semences, ont cette capacité à mutualiser leur force avec toute la vie du sol (bactéries, champignons principalement), ce que les semences hybrides F1 ne sont aucunement capable de faire et ce depuis la levée de la semence au niveau de la spermosphère jusqu'à la racine autour de la rhizosphère. 

     

     

    Donc en consommant des fruits et légumes sains et bio, nous avons :

    • notre dose de compléments alimentaires et huiles essentielles, le totum en prime et ce, bien moins chers et moins toxiques pour notre corps;

     

    • plus d'acide ascorbique (vit C) et des polyphénols, ces antioxydants qui limitent fortement l'apparition de maladies et boostent notre immunité;

     

    • moins de nitrates dans nos fruits et légumes, qui sont comme nous avons pu le constater avec la nitrosamine, fortement préjudiciables pour notre santé

     

    • nos fruits et légumes seront plus savoureux, se conserveront plus longtemps, leurs couleurs seront chatoyantes, ils auront une bien meilleure mine étant vivifiés par l'énergie du soleil ainsi que l'ensemble des éléments transmis par la vie du sol, ce qui n'est absolument pas le cas des fruits et légumes désaisonnés ainsi que dans les productions non bio étant donné que toute cette vie du sol est absente ou peu présente car détruite par tous les cides et sels (engrais) utilisés  et les lourds travaux du sol. 

     

     

    Sur cet extrait vidéo, "Alimentation naturelle : Hippocrate avait raison", Guy Dauncey, coauteur du livre "Cancer, 101 solutions à une épidémie évitable"

    explique qu'un aliment bio provenant d'une plante par exemple, ayant eu la capacité de se défendre des parasites et par ce biais à pu sécréter des antioxydants et autres nutriments, nous aide à lutter contre le cancer entre autre.

    Il précise très clairement que ce n'est aucunement le cas des plantes non bio.

     

    Alimentation naturelle : Hippocrate avait raison

      Index

     

     

     

    Des fruits et légumes vivants

     

    Donc, en consommant sainement et bio, nous mangeons des fruits et légumes vivants,

    goût, couleur, odeur en prime, qui nous soignent et nous aident à garder une forme olympique,

    nous sommes ce que nous mangeons!

     

    Le documentaire "Que mangeons nous vraiment - De la terre à l'assiette" vous donnera bien une p'tite idée!  

     

     

     

    A la longue qu'est-il préférable de choisir?

    Le choix, nous l'avons en nous!

     

    En consommant bio nous mangeons peu, étant donné que ces aliments nous apportent tout ce dont votre corps à besoin en quantité raisonnable.

    En choisissant responsable et bio chez le petit producteur proche de chez nous, nous en consommons bien moins, donc en calculant en globalité, le bio ne nous revient absolument pas cher.

     

    A contrario, le non bio acheté à bas coût grâce à nos impôts, nous coûtent à la longue très très cher. 

    En effet, nous consommons bien plus, notre corps n'étant pas rassasié en éléments nutritifs (aliments pauvres) ne cesse de vous en redemander tout le temps, ainsi nous achetons frénétiquement, stockons ce surplus dans nos cellules graisseuses concentrées en toxines, grossissons puis tombons malade. 

     

    Entre temps la pollution des sols, de l'air et des eaux continue et s’aggrave...

     

    Ne nous cachons pas la face, les dégâts faits à la nature et à notre santé, seront encore et toujours à notre charge! 

     Index

     

     

    Le temps des priorités

     

    Gilles Lartigot consacre un beau chapitre de son livre à nous transmettre ses appétissantes recettes pleines d'originalité et de bon sens. 

     

    J'avoue avoir une p'tite préférence pour le lait végétal fait maison (si simple à préparer), une autre pour le eatburger (un fabuleux berger sans viande) et une troisième pour ses vinaigrettes.

    En parlant de vinaigrette, celle au miel est un point semblable à la mienne mais à la place du miel j'y mets du sirop de batterie (mélasse) riche en minéraux et vit B. Sa vinaigrette provinciale quant a elle, me rappelle celle de que ma mère confectionne avec l'ail.

     

    Et j'ai été enchantée de lire son chapitre consacré aux qualités nutritionnelles des légumineuses suivi de conseils judicieux pour éviter les flatulences.

     

    Aux Antilles, comme en Amérique du sud d'ailleurs, nous avons l'habitude de consommer des haricots rouges ou des lentilles avec une autre source de protéine comme les ignames, patate douces, riz par exemple, agrémenté d'huile et d'un bon piment bien piquant, hum!

    C'est une excellente habitude alimentaire que je continue à perpétuer en effet, les légumineuses apportent une série de protéines et de leur côté les céréales d'autres types de protéines, une bonne complémentarité équilibrée.

    Index  

     

     

    Nos convictions profondes

     

    Gilles Lartigot clôt son livre par l'énoncé de "Nos convictions profondes", en nous incitant à réfléchir sur nos responsabilités et choix, en sorte à réfléchir à notre part sur terre, "notre goutte d'eau"!

     

    Il parle du "temps" que nous avons perdu, ce temps comme étant notre bien précieux.

    Il nous dit qu'il serait souhaitable de consacrer du temps

    à nous informer,

    à acheter directement après des paysans proches de chez nous,

    à préparer nos repas en toute convivialité,

    mais aussi,

    à produire notre propre nourriture,

    à dialoguer et communiquer autour de nous, ect... 

     

    Nos priorités de vie, nos responsabilités se doivent de suivre la protection de la nature, celle de notre espace de vie, de notre santé, de nos descendants,

    dans la ligne droite du message des Amérindiens Kogis. 

      

     

     Florent Pagny - Savoir Aimer

     Index

     

     

    Cit'action

     

    "Savoir Aimer" de Florent Pagny, reflète parfaitement ce que je perçois de Gilles Lartigot!

     

    Pour moi, Gilles Lartigot est le "fer de lance" qui ne laisse personne indifférent, dans le sens où il impressionne par,

    son physique, par

    son sourire enjôleur à partager, par

    son regard toujours attentif à l'autre, et par

    sa voix posée,

    et ce tout,

    contribue à ce que son franc-parler coule tout seul comme un sirop d'érable sur le psychisme des tiers qui l'écoutent.

     

    Il s'évertue à réveiller les consciences endormies sur le conformisme,

    tâche non aisée mais il a reçu le don charismatique, cette force pour agir qu'il manie avec panache,

    en sus,

    Il est à cheval entre l'Europe et l'Amérique, c'est bien! 

     

    Gilles Lartigot, merci pour ce livre, merci pour cet amour en partage à tous.

    Bien à vous, Gilles

    Respect!

     

     

    Grand merci à toi Auré'lien, tu as tissé un lien avec moi et un autre avec ce messager de l'espoir qui me parle, je prends plaisir à l'écouter d'une oreille attentive et pris un plaisir fou à le lire.

    Bizzzz de bizzzzz

    Jacky

     Index

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Ard
    Samedi 14 Février 2015 à 09:26
    Ard
    Merci Jacky pour ton message. Le 1 er jour que l on t as rencontré tu nous a apporté ton magnifique soleil de la Martinique. Tu as su déjà nous combler par ta chaleur. ai su aussi que ce jour qu un lien etait tissé. Et tes legumes ta nourriture originelle bravo pour ce que tu fais en conscientisation.Tu fais partis aujourd'hui de mes amis. Je suis content de t avoir fais partagé ce livre en conscience. Merci a toi Gilles. Je pense que Jacky a tout dit sur toi. Pour moi mon avis est que son discours est cohérent vis à vis de ma conscience. Il dévoile au grand jour la barbarie du monde industriel,  le nom respect des animaux, des plantations,  des éléments nuisibles endocriniens etc. Moi j écoute et j entend sans problème son discours. Après chacun a son libre arbitre,  sa propre conscience. " Vous êtes ce que vous manger". Je terminerais par il renforce et encourage mes convictions par son message. 

    Signé Auré'lien
    2
    Samedi 14 Février 2015 à 21:50

    Bonjour Auré'lien, merci pour ce florilège,je te retourne la pareille, c'est tout un plaisir de partager avec ta famille le meilleur que Mère Nature offre autant avec exubérance que bienveillance. Bizzz à partager en 3. Jacky

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :